Actu de l'ile Maurice
Actualités

Journée Internationale de la femme africaine : entre innovation et vision  

Journée Internationale de la femme africaine : entre innovation et vision:Inside.News  
Le 31 juillet est consacré aux Femmes africaines depuis le premier congrès de l’Organisation Panafricaine des Femmes, au Sénégal le 31 juillet 1974.

Le 31 juillet est consacré aux Femmes africaines depuis le premier congrès de l’Organisation Panafricaine des Femmes, au Sénégal le 31 juillet 1974.

  • Cette journée met à l’honneur les femmes africaines qui s’étaient réunies pour la première fois pour mettre sur pied la « Conférence des Femmes Africaines (CFA) ».
    A Maurice,  il y a eu un changement drastique dans la position de la femme dans la société. De plus en plus de femmes sont reconnues pour leurs contributions dans la société et activités liées à l’économie.

Pour Catherine Boudet, politologue, cette journée a une importance spéciale, car elle rappelle la contribution des femmes africaines dans la libération politique, notamment dans la lutte contre l’apartheid, les droits humains et pour la justice.

« La femme africaine a une conception particulière de la beauté, dont la façon d’être envers sa famille, ses enfants, son entourage, son village, entre autres. Ainsi, la beauté de la femme africaine n’est pas limitée au physique, mais de ce qu’elle est capable de mettre au monde. Cet enseignement peut avoir de très belles conséquences si on le met en application », explique cette dernière.

Le combat est loin d’être terminé

La politologue est d’avis que «

 la femme mauricienne a dû beaucoup lutter pour être mis sur le même pied d’égalité que l’homme. Le combat est loin d’être terminé. Avoir des femmes à la présidence ou dans les rouages politiques ne change pas grand-chose dans la condition féminine. Ce sont plus des associations féminines, telles que, SOS Femmes et Passerelles, qui militent pour les droits de la femme ».

De plus, l’accent doit être mit sur la solidarité, le partage, le consensus, la sollicitude envers autrui, pour les mettre en application au niveau institutionnel. Catherine Boudet est d’avis que ce ne sont pas des valeurs « féministes », mais des valeurs humanistes pour le bénéfice de toute la société.
Selon l’artiste Linzy Bacbotte, à Maurice les femmes ont la chance d’être indépendante. Les femmes ont droit à l’éducation, à l’emploie ainsi qu’à d’autres facilités. Ainsi,

« une femme éduquée mène à une société éduquée »

selon-Linzy Bacbotte

Pour la chanteuse, cette journée marque le tracée de la femme mauricienne dans la société. « La femme a beaucoup émancipée à Maurice. Nous avons eu une présidente et une speaker, alors pourquoi pas une Première ministre ? » se demande l’artiste. Elle dira que 

« kan nu met nou lipié divan, nou vin preske invincib »

Toutefois, elle est d’avis que la femme mauricienne ainsi que la femme africaine ne sont pas assez médiatisées.

« Il faudra y avoir un pont entre ces deux pays pour mettre de l’accent plus sur ces femmes »

avance Linzy Bacbotte.
Journée Internationale de la femme africaine : entre innovation et vision