Connect with us

Editor's choice

A l’île de la Réunion : 181 kg de hookah tobacco saisis grâce à la collaboration de la MRA

Published

on

A l’île de la Réunion : 181 kg de hookah tobacco saisis grâce à la collaboration de la MRA

A l’île de la Réunion : 181 kg de ‘hookah tobacco’ saisis grâce à la collaboration de la MRA

Une opération menée par les douaniers réunionnais avec la collaboration des officiers de la Mauritius Revenue Authority (MRA) a conduit à la saisie de 181 kg de ‘hookah tobacco’, le 30 juin dernier. Quatre ressortissants réunionnais qui revenaient de Dubaï avaient transité à Maurice avant d’être interpellés à l’aéroport de Saint Denis Gillot.

C’est en procédant à une fouilles dans les bagages des quatre passagers que les douaniers, ont découvert dans leurs bagages, les 181 kg de ‘hookah tobacco’ (tabac à narguilé). Cette saisie a eu lieu grâce aux renseignements fournis par les officiers de la MRA.

Notons que le hookah tobacco est interdit à l’île de la Réunion.

 

 

Advertisement

Editor's choice

Extorsion : à l’aide de ses deux fils, il piège un policier

Published

on

Extorsion : à l’aide de ses deux fils, il piège un policier

Extorsion : A l’aide de ses deux fils, il piège un policier

Le bon, la brute et le truand

Une fois n’est pas coutume… Des membres du public ont appréhendé un policier. Ce dernier, affecté au poste de police de Phoenix, a été piégé par trois individus avant d’être livré au poste de police de Quatre-Bornes, dans la soirée d’hier, vendredi 20 juillet. Le policier est soupçonné d’être impliqué dans une affaire d’extorsion.

Le policier avait sollicité un pot-de-vin de Rs 45 000 d’un habitant de Quatre-Bornes, impliqué dans un cas de « possession of stolen property ». Le policier a proposé son aide contre une somme d’argent afin d’éviter toute possibilité de poursuite : «de lame baté, fer son», avait affirmé le policier. Selon nos informations, le policier qui compte plus de 20 ans de service au sein de la force policière, s’était fait passer pour un inspecteur de la Criminal Investigation Division (CID) de Flacq.

Un rendez-vous a été fixé dans la localité entre le policier et son interlocuteur. Ce dernier, épaulé par ses deux fils, a tendu un piège au policier.  Une fois que le policier avait l’enveloppe en main, deux hommes ont surgi d’une voiture et ont attrapé le policier. Ils ont confisqué le téléphone, le «warrant card» et le képi du policier avant de le livrer à la police.

Le policier a passé la nuit en cellule et a comparu à la Bail and Remand Court (BRC), ce samedi 21 juillet.

Continue Reading

Editor's choice

[Vidéo] Cottage : en voulant rendre service à son ami, Sachin perd la vie

Published

on

Cottage : en voulant rendre service à son ami, Sachin perd la vie

[Vidéo] Cottage : en voulant rendre service à son ami, Sachin perd la vie

Sachin Hurdoyal, un habitant de Goodlands, a perdu la vie dans des circonstances tragique à Cottage dans la soirée, du mercredi 18 juillet. Le drame s’est produit lorsqu’il est allé déposer son ami à moto. La victime a perdu le contrôle des deux roues qui a percuté un trottoir. Les deux hommes ont été projetés à terre.

Vikash, le frère de la victime s’est confié à Inside News. « Letan li pe rann enn service so kamarad li finn ale perdi la vie», regrette-t-il. Sachin a été laissé pour mort par son ami. Celui-ci l’a abandonné sur place.

Continue Reading

Editor's choice

Automobilistes: Vous avez deux choix… boire ou conduire!

Published

on

Automobilistes: Vous n'avez droit qu'un seul choix... boire ou conduire!

Automobilistes: Vous avez deux choix… boire ou conduire!

« Je n’ai bu qu’un demi-verre de vin »… Si cela vous paraissait jusqu’ici tout à fait raisonnable et acceptable pour prendre le volant de votre véhicule ou même de votre vélo, par contre, il vaudrait mieux faire gaffe et ne prendre aucun risque avec ce qui vous attend dans quelques jours. La limite d’alcoolémie autorisée et réduite à 20 ml d’alcool dans le sang (100 ml) n’est qu’un « trompe œil » qui pourrait vous faire entrer dans la ligue des 2 354 personnes épinglées entre 2016 à ce jour pour conduite sous l’influence de l’alcool. Comment ?

Oublions tout ce qui a été dit et écrit ces derniers jours et essayons de comprendre le principe de « zéro tolérance » au volant. C’est loin d’être du pipeau. Si certains s’attendaient à ce que les amendements au Road Traffic Act présentés mardi à l’Assemblée nationale et qui entreront fort probablement en vigueur en août de cette année ramènent le seuil d’alcoolémie à zéro milligramme microgramme ou pourcent, sachez que ce ne sera pas le cas.

2 354 personnes épinglées entre 2016 à ce jour pour conduite sous l’influence de l’alcool

La limite autorisée a bel et bien été revue à la baisse. Celle-ci se mesure par rapport à la quantité d’alcool détectée dans le sang, l’urine et l’haleine et se décline comme suit (selon les nouveaux règlement proposés) :

  • 20 millilitre alcool/100 ml sang– avant : 50 ml
  • 27 millilitre alcool/100 ml urine– avant 67 ml
  •  9 microgramme (mcG)/100 ml haleine(breath) – avant : 23 mcG

Il faut comprendre à travers ces différentes formes de mesure qu’un simple verre de bière suffit de rendre un contrôle d’alcotest positif. Certes l’alcool n’affecte pas toutes les personnes de la même façon et le résultat est tributaire à certains facteurs qui peuvent influer sur le taux d’alcoolémie dans le sang, l’urine ou l’haleine, dont le type corporel, le poids et la consommation de nourriture. L’explication donnée par le ministre Bodha, basée sur les recommandations du Forensic Science Laboratory (FSL), nous donne une idée comment les autorités ont appréhendé la question en adoptant le taux le plus bas possible en vue d’éviter ce qu’ils appellent des « false positive results » liés à des cas de « passive conssumption of alcohol ».

  • Exemple 1: un homme d’une masse corporelle de 65 kilos ayant bu un verre de bière (25-33 cl)à jeun peut générer un taux d’alcoolémie de 30 ml.
  • Exemple 2: Par contre le même homme de 65 kilos ayant consommé un verre de bière pendant ou après un repas, le résultat peut afficher un taux d’alcoolémie de 20ml.
  • Exemple 3: un femme d’une masse corporelle de 65 kilos ayant bu un verre de bière à jeun peut générer un taux d’alcoolémie de 35 ml.
  • Exemple 4: Par contre pour cette même personne de 65 kilos qui a consommé la même quantité de bière pendant ou après un repas, le résultat peut afficher un taux d’alcoolémie de 25ml.

Conclusion :  dans les quatre cas de figure, le résultat sera positif suivant un l’alcotest, et ce indépendamment de ce que la personne aura consommé. Il faut surtout retenir que le vin et les spiritueux (vodka, whisky, gin, rhum…)  ont des concentrations d’alcool plus élevées que la bière et celles-ci varient selon la marque. La majorité des bières ont une teneur en alcool de 5 % en moyenne. En revanche, la teneur en alcool des vins est de 10- 13%, et celle des spiritueux de 38% ou plus. Donc les risques sont encore plus élevés si vous avez pris une boisson autre que la bière.

Savoir plus

Bien évidemment, si vous avez bu dans un contexte purement social, comme lors un dîner au restaurant ou chez des parents, le risque est réduit si vous avez consommé un verre d’alcool, pendant ou après le repas. Dans ce cas précis, il faut compter au moins une heure et demie à deux heures avant de reprendre le volant. Et ne vous fiez surtout à ces vieux mythes sur les moyens de dégrisement ou pour réduire son taux d’alcool dans le sang. Comme boire du café, boire beaucoup d’eau, prendre de l’air ou faire un peu d’exercice.

Le temps est la seule arme pour combattre votre taux d’alcoolémie. Car il faut en moyenne 1.5 à 2 heures à votre foie pour faire épurer l’alcool contenu dans un verre standard – à vous de faire le compte si vous avez bu quelques verres de plus !

Le mot de la fin : la réduction du taux limite d’alcool n’est pas une autorisation ou permission de prendre un verre, puis le volant de son véhicule. C’est le seuil le plus bas qui pouvait être adopté. Donc, vous n’avez droit qu’à seul choix: boire ou conduire !

Continue Reading

Trending