Actu de l'ile Maurice
Actualités

Le Finance Bill voté sans amendement…

Le Finance Bill voté sans amendement…
Le Finance Bill-Pravind Jugnauth

Le Finance Bill, plus précisement le Miscellinous No 8 of 2018, a été voté sans amendement à l’Assemblée nationale, hier soir, en présence seuls des membres de la majorité et ceux de l’opposition du PMSD, sous la férule de Xavier-Luc Duval. Cela en marge du Budget 2018-2019.

En résumant les débats, le Premier ministre, Pravind Jugnauth a remercié tous les parlementaires qui ont intervenu sur le Finance Bill qui revet d’une grande importance.

«Du moins les membres du PMSD sont ici présents en dépit du fait qu’ils ont formulé des critiques», a-t-il souligné avant d’ajouter : «Il n’y a pas de doute, nous allons moderniser et ‘update’ notre pays.»

Tout en accentuant sur les points saillants de ce projet de loi, le Premier ministre a soutenu que ceux-ci s’inscrivent dans une perspective de consolider l’économie ;  d’encourage la réforme des institution ; de mettre en place un nouveau système de taxation ; combattre le blanchiment d’argent, entre autres.

«De ce fait, nous voulons renforcer la réputation et améliorer l’image de Maurice. Dans ce contexte, je dois dire que le FMI nous apportera son aide, dont l’apport technique, dans la mise en œuvre des amendements»,

a souligné Pravind Jugnauth.
  • Il est revenu sur l’ensemble des points soulevés par le leader de l’Opposition, Xavier-Luc Duval : Banking Act, Minimum Share Capital, Deputy Governor of the Bank of Mauritius, excess fund amassé par la STC, e-licensing, Economic Development Board (EDB), Gambling Regulatory Authority (GRA) pour ne citer que ceux-là.
  • S’agissant de la Banking Act, Pravind Jugnauth a déclaré quelle élaborera des lignes directrices, lesquelles seront publiées. Il a réitéré que la  FSC assurera son rôle de régulateur. Pour ce qui est du Minimum Share Capital, il a dit qu’il verra la nécessité de l’augmenter.

«Quant au Deputy Governor de la Banque de Maurice, le leader de l’Opposition a allégué qu’il a perdu son indépendance. Je pense que l’actuel leader de l’Opposition a été ministre des Finances. Il sait pertinement bien qu’on a des consultations avec la Bank of Mauritius (BOM). Nous ne pouvons pas gérer le pays sans la BOM. Je n’ai rien à cacher»,

a souligné le Premier ministre et ministre des Finances.

S’agissant des fonds excédentaires de la STC, Pravind Jugnauth a souligné que le ministre du Commerce, Ashit Gungah a déjà répondu.

«La vérité est que la STC a dilapidé des fonds dans le passé avec le hedging. Il faut aussi se dire qu’on a préconisé une panoplie de mesures pour les ti-dimoun»,

a déclaré Pravind Jugnauth.

Pour ce qui est de l’e-licensing, il a annoncé que la 1ère phase sera opérationnelle le mois prochain.

Outre des investissements de Rs 50 milliards dans les Private Investment Figures au cours des trois prochaines années, il a déclaré que Rs 160 millions «will accrue to the fund annually». Ce fonds sera lancé en octobre prochain.

«Pour ce qui est de l’EDB,  je ne comprends plus. Lorsqu’on rend les institutions plus autonomes,on nous fait des reproches qu’on leur donne trop d’indépendance pour agir. Et, lorsqu’on fait le contraire, on nous dit qu’on fait ingère trop»,

a dit constater le Pravind Jugnauth.

Par ailleurs, il a annoncé que Lottotech est en train de prendre le relais de la Lotérie Verte et que les employés moins de 55 ans seront redéployés.

Le Finance Bill voté sans amendement…