Actu de l'ile Maurice
Actualités

Lancement d’une campagne de prévention nationale sur les maladies non-transmissibles

Lancement d’une campagne de prévention nationale sur les maladies non-transmissibles
La campagne comprend une série d’activités telles que le dépistage, le counselling et l’éducation à la santé, entre autres.
  • La campagne de prévention nationale contre les maladies non-transmissibles (MNT), une initiative du ministère de la Santé et de la Qualité de la Vie, sera lancée le 2 août 2018 à Grand Bois en présence du ministre de la Santé et de la Qualité de la Vie, Dr Anwar Husnoo.
  • Cette campagne, qui a démarré sur le plan régional en 2015, a été organisée dans plusieurs endroits à travers le pays. L’objectif est de sensibiliser et d’éduquer le public sur les facteurs de risque, les complications et les mesures de prévention des MNT, cela afin de réduire la mortalité prématurée et améliorer la qualité de vie. La campagne comprend une série d’activités telles que le dépistage, le counselling et l’éducation à la santé, entre autres.
  • En 2017, le programme ‘Prévention Nationale pour Maladies Non-Transmissibles’ a été réalisé par la clinique mobile dans cinq régions au cours duquel 48 595 personnes ont été ciblées et environ 29 850 personnes ont été examinées. Par ailleurs, quelque 4 245 personnes ont été sensibilisées en matière de santé sur les MNT et l’importance d’un mode de vie sain.
  • La prévalence du diabète de type 2 dans la population mauricienne âgée de 20 à 74 ans était de 20,5%.
    • L’épidémie des MNT est alimentée par une combinaison de facteurs à risque croissants comme le tabagisme, les mauvaises habitudes alimentaires, la sédentarité et les effets nocifs de la consommation d’alcool. D’où la nécessité de sensibiliser la population à adopter un style de vie plus sain et de se faire dépister régulièrement.
    • Face aux défis que posent les MNT incitées par des facteurs de risques biomédicaux, comportementaux, environnementaux et socio-économiques, le ministère de la Santé et de la Qualité de la Vie s’est engagé depuis plusieurs années à gérer ces maladies. En effet, la lutte contre ces MNT constitue une priorité pour le gouvernement essentiellement en matière de prise en charge du cancer, du diabète, de l’hypertension artérielle de l’insuffisance rénale, ainsi que le renforcement de la multi-sectorialité du partenariat public-privé, la collaboration avec les ONG et la sensibilisation et l’éducation de la population, et la prévention.
    • Autre mesure : la mise en place de politiques fiscales telles que la taxation sur le tabac, l’alcool ou l’interdiction des boissons sucrées dans les établissements scolaires.
    • Prévalence des MNT à Maurice
      Selon le dernier rapport du ministère de la Santé et de la Qualité de la Vie sur les MNT sorti en 2015, la population de Maurice a connu une industrialisation rapide et une forte croissance économique. Ce qui a entraîné, dans son sillage, un changement dans le modèle de prévalence des MNT dont l’hypertension artérielle, le diabète, le cancer, les maladies cardiovasculaires, et les affections respiratoires chroniques.
    • Les maladies les plus répandues à Maurice sont le diabète, le surpoids, l’hypertension, le cholestérol, les maladies cardiovasculaires, le cancer, la dépression et l’asthme. La prévalence du diabète de type 2 dans la population mauricienne âgée de 20 à 74 ans était de 20,5% : 19,6% chez les hommes et 21,3% chez les femmes. En ce qui concerne l’obésité, la prévalence était de 19,1% : 11,9% pour les hommes et 25,6% pour les femmes et la prévalence du surpoids était de 35,2%, soit 38,2% chez les hommes et 32,6% chez les femmes.
    • Le rapport révèle que la prévalence de l’hypertension était de 28,4%.
      • Le rapport révèle que la prévalence de l’hypertension était de 28,4% : 27,0% pour les femmes et 30,3% pour les hommes. La prévalence du tabagisme actuel était de 19,3% : 3,9% chez les femmes et 38,0% chez les hommes. 52,8% de la population mauricienne (41,0% des femmes et 66,2% des hommes) consommaient de l’alcool. Par rapport à l’activité physique, seul 23,7% des adultes âgés de 25 à 74 ans pratiquent une activité physique, d’une durée de 30 minutes par jour, conforme aux lignes directrices nationales.
        Lancement d’une campagne de prévention nationale sur les maladies non-transmissibles