Actu de l'ile Maurice
Actualités

Marchands ambulants au Jardin de la Compagnie, non dit Aurore Perraud

Marchands ambulants au Jardin de la Compagnie, non dit Aurore Perraud
"Nous ne sommes pas contre des marchands ambulants. Mais pas en ces lieux qui est un bijou de la capitale"

Intervenant à l’heure des questions à l’Assemblée nationale, mardi, la députée du PMSD, Aurore Perraud s’est opposée à une éventuelle ‘invasion’ d’une aile du Jardin de la Compagnie par des marchands ambulants.

«Nous ne sommes pas contre des marchands ambulants. Mais pas en ces lieux qui est un bijou de la capitale. Ce lieu est intimement lié à l’Histoire de Port-Louis. C’est un aire de stationnement, d’où de nombreux citadins, des employés de la capitale et des visiteurs étrangers viennent s’asseoir pour prendre une bouffée d’air frais»,

a soutenu Aurore Perraud.
Elle a adressé une question  à la Vice-Première ministre et ministre des Administrations Régionales, Fazila Jeewa-Daureeawoo pour lui demander un éclairage. C’est à quoi, la ministre Jeewa-Daureeawoo a répondu :

«Rien n’a été décidé jusqu’ici. Je vais voir ce dossier… »

A l’Assemblée nationale, mardi soir, la députée du PMSD, Aurore Perraud s’est opposée à une éventuelle ‘invasion’ d’une aile du Jardin de la Compagnie par des marchands ambulants.

  • Par conséquent, nombreux sont ceux des citadins et autres citoyens qui coincent à l’idée de mettre une aile du Jardin de la Compagnie à la disposition des marchands ambulants.

  • «Il inconcevable et inadmissible que les autorités puissent songer à caser des marchands ambulants au Jardin de la Compagnie.

  • Partout, oû des marchands ont été installés dans le passé, les sites sont devenus insalubres, crasseux, voire méconnaissables»,

    a déploré Anil Jeewooth, habitant de Port-Louis.
    Partageant le même avis, Nazir A., a insisté qu’installer des marchands ambulants au Jardin de la Compagnie est la dernière chose à faire.

    «Depuis plus d’une décennie et chaque mois de décembre, le grand Jardin de la Compagnie a été mis à la disposition des marchands ambulants. Le 1er janvier de la nouvelle année, ce Jardin, qui est un patrimoine, avait été défiguré avec des boites en carton, du papiers, des immondices et autres déchets, jonchant le sol»,

     affirme Nazir A.


  • Ainsi, il rappel que la mairie de Port-Louis et les autorités suprêmes du pays avaient décidé de ne plus jamais mettre le Jardin de la Compagnie à la disposition des marchands ambulants. Il souhaite que autorités tiennent parole.
     

    Marchands ambulants au Jardin de la Compagnie, non dit Aurore Perraud