Actu de l'ile Maurice
Politique

1ère partie revue politique – Conclusions accablantes du rapport Lam Shang Leen …

1ère partie revue politique – Conclusions accablantes du rapport Lam Shang Leen …
L’actualité politique de cette semaine a été marquée par le rapport de la commission d’enquête sur la Drogue

L’actualité politique de cette semaine a été marquée par le rapport de la commission d’enquête sur la Drogue, dont les recommandations accablantes ont éclaboussé la profession légale et la force policière, et en égratignant au passage la classe politique. Il y a aussi l’affaire d’agression alléguée du ministre Sudhir Sesungkur sur un caméraman à un mariage à Sébastopol.

D’emblée, le leader de l’Opposition, Xavier-Luc Duval et également leader du PMSD a réclamé la nomination de juges d’instruction pour compléter les enquêtes. Aussi, il a émis des réserves sur l’institution du comité interministériel pour assurer le suivi des recommandations du rapport, dans la lutte contre la drogue.

Xavier-Luc Duval a réclamé la nomination de juges d’instruction pour compléter les enquêtes.

« Qui terminera les enquêtes qui ont été recommandées dans ce rapport ? » : telle est l’interrogation du leader de l’opposition lors de sa rencontre hebdomadaire avec la presse, le samedi 28 juillet.

Rappelant que ce document comprend trois composantes : (i) la réforme des institutions ; (ii) les amendements à être apportés aux des lois et ; (iii) les critiques directes contre de politiciens et avocats entre autres, Xavier-Luc Duval a exprimé sa crainte pour la suite des événements qui, selon lui, reste mystérieux.

Abordant l’annonce de Pravind Jugnauth, d’instituer un comité interministériel, il a exprimé son inquiétude. Il a dit rejoindre le président du Mouvement Patriotique qui a dit qu’il faut un débat parlementaire sur le rapport. «J’irai plus loin en réclamant un comité parlementaire pour éplucher le document et assurer des changements adéquats. Qui fera confiance à un comité interministériel», s’est-il demandé.

Alan Ganoo a réclamé une commission d’enquête sur la force policière. Exprimant sa satisfaction sur les recommandations du rapport Lam Shang Leen, il a demandé au gouvernement d’instituer une commission d’enquête sur la force policière afin de lever le voile sur les procédures de recrutement, les promotions, les affectations à la Very Important Person Security Unit (VIPSU) et autres ramifications entre policiers et caïds de la drogue.

« Un débat important pour élargir le sens démocratique du pays »
Alan Ganoo a réclamé une commission d’enquête sur la force policière.

« Maurice a besoin d’une nouvelle force policière. Une High Powered Commission sur la police doit être initiée et inclure d’anciens commissaires de police, d’anciens chefs juges, afin d’en revoir le fonctionnement», a soutenu le député Ganoo. «De nouvelles structures doivent être proposées. En 250 ans d’existence, la police n’a jamais connu de réformes », a-t-il ajouté

Interrogé sur le cas de l’avocat Anupam Kandhai, pointé du doigt par le rapport de la Commission, Alan Ganoo a réplique : « J’ai parlé à Anupam Kandhai qui se dit prêt à affronter n’importe quelle enquête. L’avocat est serein et soumettra les dossiers qu’il faut. Il reste néanmoins membre du MP»

Du côté du MMM, Paul Bérenger a vivement réagi au rapport Lam Shang Leen la drogue. Il a réclamé le départ du pouvoir en place, car il a insisté : trop, c’est trop ! par rapport aux différents « scandales » qui sécouent le gouvernement.

« C’est le summum de tous les scandales ! Ce rapport nous pousse à réclamer la démission du gouvernement. Nous avons affaire à un gouvernement qui est prisonnier des chantages que l’un après l’autre est en train de faire. Ce rapport est un coup de massue dans la lutte contre le trafic de drogue », a soutenu Paul Bérenger.  A son avis, le comité interministériel  pour se pencher sur les recommandations  de la commission d’enquête relève du non sens.

1ère partie revue politique – Conclusions accablantes du rapport Lam Shang Leen …