Actu de l'ile Maurice
Actualités

Le critère de promotion des maîtres d’écoles dérange la GTU

Le critère de promotion des maîtres d’écoles dérange la GTU
Selon le président de la Government Teachers Union (GTU), Vinod Seegum, ce critère a été revu récemment, mais cause problème.

Jusqu’ici les autorités prenaient en compte l’ancienneté pour nommer les chefs des établissements primaires. Selon le président de la Government Teachers Union (GTU), Vinod Seegum, ce critère a été revu récemment, mais cause problème.

Afin de choisir les plus aptes à diriger un établissement, une sélection aura lieu. La PSC (Public Service Commission) aura la responsabilité de désigner les meilleurs candidats. Les élus seront promus Head Masters. Cependant, il faudra avoir le niveau d’assistant maître d’école, de Health and Physical Education Instructor d’Éducateur (primaire ou encore d’enseignant avec 18 ans d’expérience ou plus. Avec 12 ans d’expérience, il est possible de postuler, mais à condition d’avoir un diplôme universitaire). C’est ce que stipule un formulaire d’offre d’emploi mis en ligne par la PSC le 24 juillet dernier et dont le délai expire le 13 ce mois-ci. Cependant, cette sélection apportera son lot de frustrations, affirme le syndicaliste.

« Qu’en est-il des milliers d’enseignants qui sont dans le métier depuis des années et qui attendent une promotion?»

Le syndicaliste demande au ministère de geler ce nouveau règlement. D’autre part, Vinod Seegum affirme que les intéressés doivent soumettre leurs applications en ligne. « Cela pose un inconvénient pour ceux qui ne savent pas utiliser les outils informatiques. D’autant plus que les enseignants sont en vacances, ils n’auront pas le temps de remplir les formulaires

Vinod Seegum demande au ministère d’étendre la date limite pour donner la chance à tout le monde. Le syndicaliste estime aussi que les autorités doivent revoir les critères de promotion.

Le critère de promotion des maîtres d’écoles dérange la GTU