Actu de l'ile Maurice
Social Media

Ne jouez pas à “Momo”, il tue!

Ne jouez pas à “Momo”, il tue!
La photo utilisée est un Avatar déformé, oeuvre de l’artiste japonais, Midor Hayashi

La police de plusieurs pays a envoyé des avertissements au public sur le danger que représente “Momo”. Ce jeu, qui circule massivement sur les réseaux sociaux, dont Facebook et Whats App, invite les gens à se faire du mal ou encourage ses partisans à se suicider.

Selon le tabloïd The Sun, la police enquête sur la possible relation entre le suicide d’une fille de 12 ans et le jeu “Momo”, qui circule massivement à travers WhatsApp.

Le Daily Mail a aussi alerté la population anglaise sur le problème du jeu “Momo”, considéré comme très violent.

La photo utilisée est un Avatar déformé, oeuvre de l’artiste japonais, Midor Hayashi mais ce dernier n’est en aucun cas associé à de “killer game”. Selon des enquêtes du Mexique, le jeu a commencé sur Facebook où des gens ont été poussés à communiquer avec un numéro “inconnu”. Du côté du Portugal, on est d’avis que ce jeu s’est répandu rapidement, un peu comme un virus, afin de pirater les données des gens.

Les autorités argentines ont circulé un communiqué à ce sujet, car la police pense que le suicide de la fille de 12 ans est relié à ce jeu. Une “hotline” a même été envoyée à la population.

“Don’t add ‘Momo!” a fait circulé le Spain Guardia Civil dans un “tweet”.

 

Ne jouez pas à “Momo”, il tue!