Actu de l'ile Maurice
Actualités

Sunil Benimadhu : « Nous aspirons à devenir un leader en matière de croissance économique à l’échelle continentale »

Sunil Benimadhu : « Nous aspirons à devenir un leader en matière de croissance économique à l’échelle continentale »
Le CEO de la BOM plaide pour davantage de diversification de l'économie.

Le CEO de la Stock Exchange of Mauritius a, récemment, répondu aux questions de Africa Presse Paris, site d’information spécialisé dans l’actualité économique en Afrique. Une occasion pour Sunil Benimadhu, qui se trouvait dans la capitale française de faire état des ambitions de Maurice. « À présent, nous voulons relever un autre défi : transformer l’orientation de notre économie à mesure que l’île se développe, et réussir à faire de Maurice la principale plateforme financière pour l’Afrique. Nous aspirons aussi à devenir un leader en matière de croissance économique à l’échelle continentale durant les prochaines années, afin atteindre notre objectif de devenir un pays à hauts revenus », dixit le CEO de la Bourse.

Selon ce dernier, il faudrait néanmoins, au préalable mieux diversifier l’économie du pays « en développant de nouveaux domaines d’activité, comme ceux de la technologie ou des services externalisés pour les entreprises ». Selon Sunil Benimadhu, il faudrait augmenter davantage la contribution des services financiers à l’économie mauricienne.

Ce dernier qui devait aussi souligner que la question démographique représente un véritable « défi » pour l’economie mauricienne. « Nous avons un problème démographique à gérer car Maurice compte 1,3 million d’habitants dont la partie vieillissante risque de faire chuter le nombre d’habitants à 900 000 personnes d’ici à 2050, si rien n’est fait pour inverser cette tendance.
Le danger d’un rétrécissement de notre population est réel à moins que nous puissions ouvrir notre frontière à la main-d’œuvre étrangère », devait ainsi indiquer Sunil Benimadhu. Autre défi que relève aussi le CEO de la SEM : « réduire le fossé social entre les riches et les pauvres ».