Actu de l'ile Maurice
People

Entrepreneur : Les « sapo lapay » à succès d’Anne Marie

Anne marie entrepreneur_inside_news
Anne Marie, 39 ans, fait vivre ses trois enfants grâce à ses «sapo lapay»

Nous rencontrons cette semaine Anne Marie. Agée de 39 ans, c’est à une mère de famille dévouée et ambitieuse que nous avons affaire. Anne Marie, mère de trois enfants, a toujours laissé la porte grande ouverte à l’apprentissage, elle savait que tôt ou tard cela lui servirait à quelque chose…. et ce fut le cas !

Aujourd’hui, Anne Marie est une femme entrepreneure qui fait son métier de confectionneuse de chapeaux de paille, paniers, tentes, et bijoux exclusivement locaux avec zèle et passion. Cela fait maintenant dix ans qu’elle a mûri dans le domaine et la fabrication de ses produits locaux. Elle est surtout connue pour ses chapeaux et paniers faits en paille qu’elle confectionne de ses propres mains.

Elle utilise des matériaux tels que le vacoas pour le faire. Son métier est à présent son dada. « Avan mo ti p zis aprann pou mo ressi vann mo bann prodwi pou ressi nourri mo bann zenfan. Me asterla mo kontan mo metie linn vinn enn pasyon » dit-elle avec fierté.

Anne Marie confectionne elle même ses paniers et chapeaux en paille avec du vacoas.

L’entrepreneuriat, le dernier recours pour nourrir ses trois enfants…

Anne Marie a de quoi être fière de son parcours, elle s’est en effet lancée dans l’entrepreneuriat pour subvenir aux besoins de sa famille en particulier ses trois enfants. Leur éducation et leur bien-être ont donné la motivation nécessaire à Anne Marie pour persévérer dans ce domaine. Aujourd’hui, elle n’éprouve aucun regret. Ses enfants ne manquent de rien et elle arrive même à faire des va-et-vient à Rodrigues, car elle y vend également des achards. Si vous êtes dans les environs de la capitale, profitez pour aller voir ses produits exposés dans le chemin du Vieux Conseil, ça vaut le détour !

Anne Marie attire une bonne clientèle locale et touristique..

Ses produits locaux attirent non seulement une clientèle locale mais aussi touristique.

Avec son sourire chaleureux et sa bonne humeur, Anne Marie attire une bonne clientèle qui dise être satisfaite de ses produits entièrement locaux. Notre entrepreneure réussit également à bien mettre en avant la culture mauricienne auprès des touristes. «Je suis fascinée des produits faits à la main. Cela demande beaucoup de patience et la qualité y est. Je m’intéresse aux produits locaux, car cela reflète typiquement la culture mauricienne », témoigne, Marie-Claire, une touriste française, qui se trouvait à une foire des coopératives, là où nous avons rencontré Anne Marie.

Être petite entrepreneure a aussi ses inconvénients…

Cependant, Anne Marie avoue qu’être petite entrepreneure ne rend pas la tâche facile pour certaines démarches financières. Elle explique qu’elle obtient des prêts auprès de la banque avec difficulté. En dépit de cet inconvénient, Anne Marie ne baisse pas les bras et n’a nulle intention de laisser tomber son métier.

Entrepreneur : Les « sapo lapay» à succès d’Anne Marie