Actu de l'ile Maurice
Turf

Hinterland a conquis le Champ-de-Mars une fois de plus

Hinterland a conquis le Champ-de-Mars une fois de plus
Le jeune Nareez Emamdee a eu l'honneur d'être en selle sur Hinterland

L’ancien crack de l’écurie Gujadhur était présent, samedi 11 août, à l’occasion de la 20e journée où son entourage lui rendait hommage pour son brillant parcours sur notre turf notamment en 2004. Ce champion, aujourd’hui âgé de 20 ans a paradé devant le grand public avec le jeune Nareez Emamdee. Le moins que l’on puisse dire c’est que le ‘Speed Merchant’ a conquis le Champ-de-Mars une fois de plus. Il a soulevé l’admiration de tous ceux présents et ils sont unanimes à le reconnaitre.

Hinterland, triple vainqueur classique

Parcours d’Hinterland au pays de Mandela

Produit de Badger Land et de Daunting, Hinterland avait débarqué chez nous en février 2004 avec un palmarès fort éloquent. Onze victoires, seize accessits en en trente-trois sorties (33 sorties – 11 victoires – 16 placés). Il fut couronné ‘Champion sprinter’ des 3 ans en 2001 au pays de Mandela ou il évoluait sous la houlette de l’entraîneur Charles Laird. Selon les informations glanées ici et là, Hinterland avait couté 140 000 rands en tant que yearling. Parmi ses belles victoires sud-africaines, on note deux courses de Groupes 1 à savoir le ‘Mercury Sprint’ et le ‘Golden Spur’ sur la distance des 1200m. Il s’est également illustré dans ‘The Hawaii Sprint (Gr2)’ et ‘The Byerly Turk Plate (Gr3)’. Il arriva à Maurice avec une valeur de 110 ! Mais comment une écurie locale est parvenue à mettre la main sur ce super crack? C’est comme toujours Mukund Gujadhur qui a insisté pour acquérir le cheval à travers un agent sud-africain. En effet, il y avait une épidémie en Afrique du Sud et les courses de chevaux étaient suspendues pour quatre mois. Cela a joué en faveur de l’établissement afin d’avoir le cheval.

L’étalage de sa classe dans les classiques

À Maurice, il était évident qu’il fallait être très très fort pour lui barrer la route. Ce redoutable front-runner étala toute sa classe dans la Duchesse avec François Herholdt pour dominer les Raise A Ratoon, Chief Warrior, National Express, Real Schlep, Crown National et Jammin Jive dans le temps de 1m25.36. Il s’aligna au départ de The Barbé Cup comme outsider à 6/1. Une épreuve qui a tenu toutes ses promesses, car à l’arrivée ‘The Speed Merchant’ avec François Herholdt sur le dos allait atomiser ses adversaires, dont Rhythmically en temps record de 1.35.76 effaçant le nom de Johnny B Goode des tablettes des records de la distance des 1600m. Hinterland faisait son entrée dans le panthéon du turf mauricien avec une troisième classique à son actif, soit la Coupe d’Or. World Focus aura tout tenté, mais en vain, la monture de Jason Taylor a tenu bon pour rejoindre Noble Salute et Laldheer, des chevaux qui ont remporté les trois classiques d’une même saison. Cette victoire permettait au coursier de Ramapatee Gujadhur de s’assurer le titre de cheval de l’année 2004.

François Herholdt associé au crack Hinterland

Ses défaites en 2004 et la bête noire Clifton King

Malgré qu’il remporta les trois classiques en jeu lors de cette année, le grand Hinterland essuya trois défaites. Tout d’abord dans ‘The Ladbrokes Africa Cup’ où il termina à la 8e place à l’arrivée. Une course remportée par le vieux Clifton King alors que c’était Altaturk qui avait imprimait le train. Dans ‘The Princess Margaret Cup’, il va connaitre une autre désillusion. Sur une piste boueuse à 3.1 unités, il va se faire remonter par Royal Deed qui avait Swapneel Rama sur le dos après avoir dirigé les opérations. Une victoire facile pour l’élève de Phillippe Henry. On peut penser que le handicap et la monte peu judicieuse de son jockey Jason Taylor, lui ont coûté la victoire dans ‘The Mine Esko Challenge Cup’. Avec 63kg sur le dos alors que son jockey lui demanda l’effort à 600m de l’arrivée, Hinterland plafonna dans les dernières mètres pour se faire devancer par Clifton King, une fois de plus.

Passage à Dubayy et en Afrique du Sud

L’établissement Gujadhur va multiplier les démarches pour envoyer son champion à Dubayy et c’est au début de l’année 2005 que Hinterland va mettre le cap sur UAE. Sa prestation en terre arabe n’a pas été à la hauteur, même s’il s’octroya une bonne troisième place à l’hippodrome de Jebel Ali. Il retourna au bercail, soit en Afrique du Sud pour continuer sa carrière, mais il se faisait battre à plate couture. C’est ainsi que Ramapatee Gujadhur en consultation avec Ton Mica décida de le ramener à Maurice en 2007.

La victoire avec Yashin Emamdee

Le retour du champion avait suscité l’effervescence. Ils étaient nombreux à saluer la performance d’Hinterland après sa belle réussite. Avec un One For The Road, redoutable à l’époque, qui faisait peur sur papier, la monture de Yashin Emamdee a suivi dans le sillage du coursier de l’écurie Fok avant de placer son attaque en ligne droite. One For The Road fit de la résistance, mais la classe d’Hinterland a eu le dernier mot dans les derniers mètres de l’épreuve. Il est bon de souligner la belle monte du Mauricien, car il fit travailler sur la partie initiale malgré un départ quelconque. L’émotion était à son comble pour ramener le vainqueur malgré l’absence en piste de Ton Mica. Soon Gujadhur était fou de joie alors que Yashin Emamdee avait enlevé sa toque.

Une victoire mémorable avec Yashin Emamdee

Hinterland est placé depuis plusieurs années au Centre Guy Desmarais à Floréal. Son parcours sur notre hippodrome a été bref, mais fructueux avec quatre victoires en sept sorties. Hinterland est incontestablement un grand champion…il est à lui tout seul une légende vivante !

Hinterland a paradé devant les turfistes présents

Hinterland a conquis le Champ-de-Mars une fois de plus