Actu de l'ile Maurice
Actualités

Quelque 5 000 commentaires encourageants pour « Qui Veut Gagner des Millions »

Quelques 5 000 commentaires encourageants pour « Qui Veut Gagner des Millions »
Hans Puttur: « Les premières questions sont faciles afin de mettre le candidat à l’aise et c’est au fur et à mesure qu’elles deviennent compliquées ».

Hans Puttur, directeur de Happy Frog Ltd affirme que le premier épisode est le « first dot of the learning curve ». Il soutient qu’il y a encore beaucoup à apprendre, surtout à travers les commentaires du public. « Il y aura des ajustements à faire ». Il affirme que les organisateurs ont reçu jusqu’ici quelque 5 000 commentaires encourageants sur Facebook. « Mo pense ki show in hit », fait-il valoir.

Hans Puttur souligne également que la roue n’a pas été réinventée et « Qui Veut Gagner des Millions » a été réalisé sous le format établi par Sony Pictures. « On ne peut rien changer dans le show », nous lance-t-il. Ce dernier ajoute que certaines personnes affirment que les questions sont trop faciles. Cependant, il rappelle, que dans le monde entier le format des questions est le même. « Les premières questions sont faciles afin de mettre le candidat à l’aise et c’est au fur et à mesure qu’elles deviennent compliquées ».

Il parle aussi des commentaires négatifs qui faits à l’encontre du candidat et non du show. Toutefois, il pense qu’on ne peut également pas blâmer les candidats. Il parle de stress et de pression « kan kandida assiz lor hot seat, kan la limier lor li, la misik pe zuer, kan ou kone ena buku morisyen pe guet ou ».

Le directeur de Happy Frog Ltd souligne qu’il ne faut pas oublier que le candidat a failli dans la question relative au nombre de graines dans un fruit, néanmoins, il a donné la bonne réponse aux autres questions. Il mentionne aussi que le candidat a fourni la bonne réponse à une question relative à Bollywood même s’il a avoué n’avoir pas suivi les films. « Tousala dimunn pann truve, zot in truv zis sa zafer pess la, this is quite bad ».

« Il ne faut pas se focaliser sur cette réponse et oublier le nombre de bonnes réponses que le candidat a donné. »

Il fait référence également aux questions posées dans des émissions radio chaque matin. « Malherezman nou gayn buku repons ki pa korek par raport a kestion ki tre fasil ».

Commentant sur le fait que bon nombre de membres du public avait opté pour la grenade lors du vote, Hans Puttur déclare que les organisateurs ne peuvent choisir les gens qui feront partie de l’assistance. « Les organisateurs ne peuvent être responsables des mauvaises réponses du public ».

Il est d’avis que le secret est de se relaxer et de comprendre les questions qui leurs sont posées au lieu de se laisser gagner par le stress.

Dans la foulée, il cite un commentaire où une personne a indiqué que « a world renowned game is now brought to our beloved country. We are so thankful and grateful to you. »

Le directeur de Happy Frog Ltd concède toutefois qu’il faut prendre en considération les points négatifs mais il ne faut pas croire qu’il n’y a que de la négativité autour.

Hans Puttur parle de plusieurs aspects positifs au sujet de « Qui Veut Gagner des Millions ». Il explique que nous vivons dans une ère où dans chaque foyer les gens sont toujours sur leur ordinateur et leur tablette. « Nunn resi amenn enn fami guet tv ensam pu enn show…pa ti ena dan moris ». Il avoue qu’il y a même des personnes qui ont envoyé des photos où ils sont autour d’une table en train de dîner en famille en regardant le show.

Il parle également de connaissance acquise grâce aux questions. « Sak kestyon kinn ale, dimunn in gayn enn konesans enplis ». Hans Puttur rappelle que les organisateurs n’ont pas le droit de choisir les candidats. « Everybody has an equal chance to come and be on the hot seat. »

 

Quelques 5 000 commentaires encourageants pour « Qui Veut Gagner des Millions »