Actu de l'ile Maurice
Actualités

« Les pharmaciens ne vendent aucun médicament alternatif sans l’aval du médecin traitant… »

« Les pharmaciens ne vend aucun médicament alternatif sans l’aval du médecin traitant... »
Arshad Saroar, de l’association des pharmaciens de Maurice.

C’est ce qu’a déclaré sur Inside News, Arshad Saroar, de l’association des pharmaciens de Maurice. Réagissant à cette pénurie qui, selon lui, est causée par le manque de fourniture des laboratoires, Arshad Saroar affirme qu’en l’absence des médicaments d’origine, les génériques ou substituts peuvent être adoptés par les patients, mais seulement sur recommandation de leurs médecins traitants.

« Nous, les pharmaciens, nous consultons les médecins concernés, non seulement quand tel ou tel médicament n’est pas disponible, mais aussi quand le médicament en question coûte trop cher, au-delà des moyens des patients. Dans ce cas, nous appelons personnellement le médecin et lui demande son aval pour tout autre médicament de substitut ou des génériques. C’est seulement quand le médecin donne son autorisation que nous vendons l’autre médicament au patient. »

Toutefois, Arshad Saroar rassure, en affirmant que d’ici peu, cette pénurie fera partie du passé. Dans la même foulée, il nous informe que les médicaments essentiels, qu’on appelle les Life-saving Drugs, sont déjà arrivés.

« Les pharmaciens ne vendent aucun médicament alternatif sans l’aval du médecin traitant… »