Actu de l'ile Maurice
Actualités

Hausse dans les exportations de produits non-textiles

La MFD enregistre une baisse significative de ses profits
La MFD est impliquée dans des opérations de logistique

Nos exportations pour la période de janvier à juin 2018

La comparaison des exportations avec l’année précédente est assez significative. Voici les chiffres comparatifs pour 2017 et 2018, selon les données des services douaniers.

  • La valeur des exportations du secteur EOE, qui s’élevait à Rs 20, 54 milliards pour la période de janvier à juin 2017, a augmenté par 3, 2%, atteignant Rs 21, 2 milliards pour la période correspondante de 2018, soit une augmentation de Rs +0, 66 milliard.
  • La valeur des exportations textiles et vestimentaires a grimpé, passant de Rs 10, 88 milliards au premier semestre de 2017 à Rs 11, 02 milliards pour la même période de 2018, soit une hausse de 1, 3%.
  • Les accessoires textiles, fils et toiles, ont atteint Rs 1, 602 millions pour le premier semestre 2018, comparé à Rs 1,628 pour 2017, soit une baisse de 1, 6

En revanche, le volume total des exportations des quatre principaux items vestimentaires, comprenant pullovers et cardigans, T-shirts, chemises et pantalons, est passé de Rs 34, 64 millions de pièces pour la période de janvier à juin 2017 à Rs 33, 98 millions de pièces pour la même période de 2018, soit une baisse 1, 9%. Toutefois, les exportations de vêtements ont grimpé en termes de valeur, passant de de Rs 9, 25 milliards à Rs 9, 42 milliards, soit une hausse de 1, 8%.

  • Les exportations non-textiles, telles que le poisson et autres produits dérivés, la joaillerie et les pierres précieuses et semi précieuses, les montres, ainsi que les appareils médicaux, ont connu une hausse.

Les exportations vers le Royaume Uni, l’Italie, les Etats Unis et les pays d’Afrique sub-sahariens ont accusé une hausse considérable.

Répondant à une question parlementaire, le ministre du commerce et de l’Industrie, Ashit Gungah, avait fourni des explications quant aux mesures prises par son ministère pour remédier à la situation d’exportation. Il devait faire mention du Speed to Market Scheme, une mesure qui a boosté les exportations. Il a aussi parlé du Exchange Rate Support Scheme, visant à compenser les exportateurs avec la dépréciation du dollar américain.

Le Freight Rebate Scheme avait aussi été maintenu pour encourager les exportations vers l’Afrique.