Actu de l'ile Maurice
Politique

«Nou pa capav met tou nou dizef dan mem panie»

«Nou pa capav met tou nou dizef dan mem panie»
Le leader du MMM, Paul Bérenger, entouré de principaux membres du BP Mauve, lors de sa conférence de presse, hier.

Intervenant lors de sa conférence de presse, hier, samedi 18 août, le leader du MMM, Paul Bérenger a insisté qu’il ne faut pas que Maurice mette tous ses œufs dans le même panier par rapport à l’importation des produits pétroliers de Mangalore Refineries, en Inde.

«Nous importons des produits pétroliers de Mangalore. Or, il y a une chose grave qui se passe avec la menace du président américain, Donald Trump. Il est un fait que l’Inde importe ses produits pétroliers de l’Iran. Le président Trump a lancé un ultimatum jusqu’à 5 novembre aux pays importateurs de cesser leurs importations des produits pétroliers de ce pays. Faute de quoi, il prendra des sanctions», a affirmé Paul Bérenger. Soulignant que Mangalore Refineries s’est engagée dans un gros volume de stockage, il s’est demandé : «Mangalore est en train de prévoir. Et nous au niveau de Maurice que faisons-nous ? Il se peut que l’Inde bénéficie un traitement de faveur de la part de Trump, en étant exempté des éventuelles sanctions.»

Tout en insistant de ne pas céder à la panique, le leader du MMM a maintenu sur la nécessité pour le gouvernement mauricien de «prévoir.» Dans cette optique, il a remercié Mangalore Refineries qui a aidé énormément Maurice pour s’approvionner en produits pétroliers. «Me nou pa capav met tou nou dizef dan mem panie», a-t-il maintenu.

Par conséquent, dans un esprit de transparence par rapport au fret, à l’assurance, entre autres, Paul Bérenger a suggéré : «Il est impérieux pour nous de préserver nos bonnes relations avec Mangalore. Mais, il est souhaitable qu’on fasse comme c’est le cas pour la farine, de lancer un appel d’offres international pour nous assurer de 50% de notre approvisionnement en produits pétroliers d’autres sources du monde entier et du solde de 50% de Mangalore»

«Nou pa capav met tou nou dizef dan mem panie»