Actu de l'ile Maurice
Actualités

Le droit des travailleurs, vu par les autorités

Les employés ne peuvent s’exprimer lorsqu’ils éprouvent des difficultés sur leurs lieux de travail. Dans ce genre de cas, ce sont les différents syndicats  qui leur viennent en aide. C’est ainsi que la Democratic and Progressive Unions Federation (DPUF), le ministère du Travail, ainsi que plusieurs mouvements syndicaux ont participé à un séminaire, pour discuter des procédures à être enclenchées avant d’entamer une grève. Le séminaire s’est ouvert ce vendredi 17 août.

Selon le président du DPUF, Vikash Seewsagur,  président de la fédération syndicale devait expliquer qu’il est nécessaire que les diverses procédures, ayant trait à une grève, doivent au préalable être prises en considération.

Naraindranath Gopee.

Le syndicaliste, Naraindranath Gopee a, pour sa part, expliqué que l’assistance à ce séminaire a eu la possibilité de se renseigner sur les préparatifs avant d’entamer un mouvement de grève, ou encore à la présentation d’un cas devant un tribunal.

« J’ai abordé deux thèmes durant ce séminaire, dont le Collective Bargaining et l’Alternative Dispute Resolution »,

a avancé le syndicaliste.

Shyam Damree, Prinicpal Labour Industrial Officer au ministère de Travail, avance, lui,  que les délégués de diverses institutions ont pu prendre connaissance de l’Employment Relations Act. De plus, basé sur ces discussions, divers changements pourront être apportés dans le secteur du travail, devait-il aussi souligner.
.

Le droit de grève selon l’Employment Relations Act

Selon la section 77 de l’Employment Relations Act, tout employé a le droit de faire une grève, de même qu’un employeur peut avoir recours à un lock-out lorsque :

(a) Un conflit au travail a été rapporté en vertu de l’article 64 et qu’aucun accord n’a été conclu

(b) Les parties impliquées dans ce conflit ont opté pour l’arbitration volontaire

(c) Un vote de grève a été mené, avec succès, sous l’article 78

(d) Un avis de grève ou lock-out a été donné au ministre, sous l’article 79

Cependant, un employé a le droit d’entamer une grève,

(a) Si la grève est liée à un problème de santé ou à une situation qui peut mettre en danger la vie d’un employé. Ceci à moins que l’employé ne soit transféré immédiatement sur un autre lieu de travail sûr et sans risques

(b) Si plus de 50% des employés n’ont pas été rémunérés dans un certain délai, que le ministre a été informé et que des mesures correctives n’ont pas été prises par l’employeur dans un délai raisonnable, fixé par le ministère du Travail.

Le droit des travailleurs, vu par les autorités