Actu de l'ile Maurice
Actualités

La pomme d’amour de Rs 150 à Rs 20

Le prix des légumes a connu une baisse conséquente depuis début août. Un tour au Bazar central à Port Louis illustre cette réjouissante réalité du marché actuel.

Le Bazar central retrouve des couleurs avec la baisse conséquente des légumes

Moins Rs 30 sur le demi-kilo de tomates, les aubergines s’écoulent à Rs 15 ainsi que la citrouille, le  margoze à Rs 35, l’haricot vert à Rs 18 : c’est la corbeille ménagère qui rit un bon coup. En effet l’île a connu des intempéries majeures et de grosses averses de manière récurrente depuis fin 2017. Une situation qui a provoqué une flambée de prix des légumes.

Nous voilà dans une période d’accalmie qui ramène le sourire, autant aux lèvres des commerçants que celles des consommateurs. La petite tomate ronde fait parler d’elle. Son prix au demi-kilo est passé de Rs 150 à Rs 20 ! Elle ne prend pas racine sur les étals, tout comme les autres légumes locaux.

Le chou-fleur trouvait preneur à Rs 40 l’unité

Les marchands de légumes se révèlent sereins de ne pas devoir faire des pirouettes pour écouler leurs produits. Des maraîchers de carrière, comme Indiren et Sanjay, qui ont chacun une cinquantaine d’années d’activités comme  commerçants de tomates, s’accordent à dire que les prix devraient rester stables, sur les prochaines semaines, voire sur les deux prochains mois.

Les ménagères retrouvent avec joie des légumes à des prix très abordables.

De leur côté, les clients fréquentant le marché de Port Louis témoignent de leur enthousiasme. Comme Suraj Ramdin, un habitué , qui peut en ce moment tirer pleinement profit de l’aubaine. « C’est super de voir cette baisse tant attendue. Je me régale devant tant de légumes à des prix abordables. » Il en est de même pour Ornella qui se réjouit de pouvoir diversifier ses achats de légumes. « Avant un demi-kilo de tomates bouffait totalement mon budget d’une semaine en légumes. Je peux actuellement remplir mon panier avec le budget que je consacrais sur la tomate », dit-elle.

Davina Samynaden et Ayesha Dwarna

La pomme d’amour de Rs 150 à Rs 20