Actu de l'ile Maurice
Actualités

Le cri de coeur de Santa Ramphul, presque sans-abri

Le cri de coeur de Santa Ramphul, presque sans-abri
Un incendie s'est délenché dans sa maison.

Santa Ramphul avait perdu sa maison en 2015, suite à un incendie. Depuis, cette mère âgée de 69 ans et habitant Pointe aux Sables, ne sait plus à quel saint se vouer.

Elle raconte qu’elle avait déposé plusieurs plaintes à la Central Electricity Board (CEB). « J’ai déposé plusieurs plaintes au CEB. Les techniciens devaient procéder à des vérifications contre la somme de Rs 450, que j’ai payée » raconte-elle.

Comme pour donner raison de s’être inquiétée, un court-circuit a déclenché un incendie dans sa maison. Santa Ramphul perd  ainsi une bonne partie de ses affaires, dont ses bijoux, ses meubles et des vêtements.

Le sort continua à s’acharner sur Santa qui vit un des neveux de Santa s’accaparer de sa maison. Comme elle n’a aucun document pour prouver que la maison l’appartient, elle a dû d’abord abandonner sa maison pour trouver refuge dans un endroit qu’elle loue non loin. « Avec ma pension de vieillesse de Rs 5 000, je paie un loyer de Rs 4 500. A la fin, il ne me reste plus  rien. Mon fils vient d’avoir un job d’agent de sécurité. Toutefois, souffrant de plusieurs complications de santé, il ne peut pas travailler pendant de longues heures » relate-elle.

Ainsi, Santa fait un appel à l’aide aux Mauriciens pour l’aider à sortir de cette situation.

« Aidez-moi à construire un toît qui me permettra enfin de vivre dignement  ».

Le cri de coeur de Santa Ramphul, presque sans-abri