Actu de l'ile Maurice
Actualités

« Payez-nous 80% d’avance prélevés sur Rs 15 000 par tonne de sucre »

«Payez-nous 80% d’avance prélevés sur Rs 15 000 par tonne de sucre»
Kailash Ramdhary: « Nous devrions percevoir les 80% d’avances prélevés sur Rs 15 000 qui tiennent en ligne de compte tous les sous-produits de la canne.»

Kailash Ramdary, un des principaux dirigeants de la Planters’ Reform et président de la Société de Coopératives de cannes Grand Sable, dans une déclaration à Inside News, ce 21 août, réclame 80% d’avance prélevés sur Rs 15 000 par tonne de sucre, englobant tous les sous-produits de la canne et non Rs 9 700.

«En marge du comité interministériel sur le Joint Technical Committee sur le Sucre, nous avons eu l’occasion de rencontrer le président qui n’est autre que le Premier ministre et ministre des Finances, le 28 juin dernier. Par la suite, nous n’avons pas été convoqués à nouveau par rapport à nos propositions qui figurent dans notre mémoire», a déclaré Kailash Ramdhary avec amertume. Il a souligné que la Société de Coopératives de Cannes Grand Sable, regroupant 125 planteurs, gère 200 arpents sous culture de la canne dans la région de Grand Sable et Quatre-Sœurs. Selon lui, le gouvernement induirait en erreur la communauté de planteurs.

«Lors de notre rencontre avec le gouvernement, il a été décidé de nous octroyer une avance de 80% sur notre revenu sur le sucre en vue de nous permettre de procéder à la récolte. Mais, il y a une chose que nous ne comprenons pas. Nous ne pouvons bénéficier 80% d’avance que sur un seul item : le sucre. Or, les usiniers lorsqu’ils prennent nos cannes, ils profitent de la bagasse pour produire de l’énergie et de  la mélasse pour produire du rum, des parfum, de l’éthanol…, entre autres. De ce fait, nous avons réclamé qu’on nous accorde les 80% d’avance sur nos cannes», a insisté notre interlocuteur. Il s’est plaint qu’actuellement, les planteurs bénéficient les 80% d’avance seul pour le sucre, prélevés sur Rs 9 700 par tonne de sucre.

«Cela alors que nous devrions percevoir les 80% d’avances prêlevées sur Rs 15 000 qui tiennent en ligne de compte tous les sous-produits de la canne», a-t-il dit. A cet effet, Kailash Ramdhary incrimine les autorités concernées ( ministère de l’Agro-Industrie, Mauritius Cane Industry Authority (MCIA) «ki pa pe zoue zot rol pou fer niou gagn nou larzan.»

Il a fait remarquer que des 80% d’avance octroyés aux planteurs, ces derniers assurent la coupe, le chargement et la transportation à l’établissement sucrier. «Les frais nous reviennent à Rs 650 par tonne de cannes. Par conséquent, cela n’encourage nullement le planteur de poursuivre la culture de la canne et faire la récolte. Il se voit contraindre de trouver Rs 200 additionnelles pour pouvoir faire la coupe. D’où, notre demande pour nous verser une avance de 80%, prélevée sur Rs 15 000, englobant tous les sous-produits de la canne», a maintenu Kailash Ramdhary.

«Payez-nous 80% d’avance prélevés sur Rs 15 000 par tonne de sucre»