Actu de l'ile Maurice
Politique

Quand motions de blâme et de confiance s’entrechoquent à Rodrigues

Quand motions de blâme et de confiance s'entrechoquent à Rodrigues
L'adjoint au Chef Commissaire, Nicolson, l'auteur de la motion de confiance et le Minority Leader, Nicolas Von-Mally, l'auteur de la motion de blâme contre le Chef Commissaire, Serge Clair.

La motion  de blâme du Minority Leader, Nicolas Von-Mally et la motion de confiance du Deputy Chief Commissioner, Nicolson Lisette, risquent de provoquer des étincelles lors d’une séance parlementaire spéciale de l’Assemblée Régionale de Rodrigues (ARR), ce vendredi 24 août à partir de 13 h.

 «C’est une honte que le groupe majoritaire de l’ARR ose présenter une motion de confiance en le Chef Commissaire, Serge Clair. Zot pe montre ki bougre la finn met mask lor zot figir. Or, c’est le Chef Commissaire qui a été pointé du doigt par le rapport Lam Shang Leen sur la Drogue», a affirmé le Minority Leader de l’ARR, Nicolas Von-Mally dans une déclaration à Inside News, ce mercredi matin.

Selon le Minority  Leader, si c’était le cas d’un autre commissaire qui aurait été incriminé par la commission Lam Shang Leen, «le leader de l’Organisation du Peuple Rodriguais, Serge Clair aurait déjà tranché dans le vif en demandant à celui-ci de démissionner de son poste» «Or, comment se fait-il que dans le cas de Serge Clair, il refuse d’abdiquer», se demande Nicolas Von-Mally.

De ce fait, le Minority Leader insiste que sa motion de blâme s’inscrit dans une perspective à «placer chaque commissaire face à ses responsabilités.» En marge des débats sur les deux motions susmentionnées, Nicolas Von-Mally estime qu’il « y va de la démocratie »

Du côté de la majorité,  l’équipe du gouvernement régional a affirmé sa confiance en le Chef Commissaire, lors d’un point de presse, la semaine dernière au bureau de l’adjoint au Chef Commissaire, Nicolson Lisette, la semaine.

Il  a annoncé qu’il venait de déposer une motion de confiance en faveur du Chef Commissaire au bureau du Clerk de l’Assemblée de Rodrigues pour demander  qu’une séance parlementaire spéciale soit convoquée, le 24 août.

«This Assembly resolves that it has absolute confidence in the Chief Commissioner»:  tel est l’intitulé de la motion. Nicolson Lisette se fait valoir des les clauses 59(2)(b) et 59(3) du Rodrigues Regional Assembly Act 2001, qui lui donnent la capacité de présenter une telle motion.

Face à ce qu’ils qualifient de «démagogie par l’opposition à l’encontre du Chef Commissaire, au sujet du Rapport de la Commission d’Enquête sur la Drogue», les membres du gouvernement régional ont décidé d’entamer une action concrète collective en faveur de leur leader.

 «Nou finn fer enn demande pou enn séance special pou vendredi prochain le 24 août. Face a bann démagogie ki l’opposition pé fer lor ene ta issue nou trouve li essentiel ki nou convok nou avec bann provision légal enn l’assemblée speciale parski nou envi ki sa moment la li special»,  a affirmé Nicolson Lisette.

Encadré des Commissaires et des élus de la majorité, l’adjoint au Chef Commissaire déclare que les membres de l’OPR attendent l’opposition de pied ferme pour débattre sur cette motion. «Tou bann mam gouverneman nou attann lopposition de pied ferme pou debat lor sa motion la et li pou permet nou en tant ki gouvernement regional montré  a la population le bon travail ki inn déjà commence et ki pe continie », déclare Nicolson Lisette.

Quand motions de blâme et de confiance s’entrechoquent à Rodrigues

.