Actu de l'ile Maurice
Politique

Revue politique : l’hindi et le créole à l’honneur…

Revue politique : l’hindi et le créole à l’honneur...
Le président de la Creole Speaking Union (CSU), Arnaud Carpooran et le Premier ministre, Pravind Jugnauth

La semaine politique a été marquée par deux langues, en l’occurrence l’hindi et le créole qui sont à l’honneur, en marge de la 11e World Hindi Conference (WHC) qui s’est tenue à Maurice et du lancement officiel de l’ouvrage, intitulé Zistwar Depi Enn Bob Afrikin, qui a eu lieu à Hennessy Park Hôtel, à Ebène, le 22 août, respectivement.

«L’hindi a contribué au développement de Maurice», a clamé le ministre Mentor, sir Anerood Jugnauth dans son discours, lors de la cérémonie de clôture de la 11e WHC, au Swami Vivekananda International Convention Center (SVICC), à Pailles, le 20 août. « Si l’Inde est le ‘Bharat mata’, Maurice est son fils »,  a-t-il ajouté. SAJ a rendu un vibrant hommage aux ancêtres qui étaient principalement des immigrants indiens.

Arguant que l’hindi a une grande importance dans le développement de Maurice, l’ancien Premier ministre a donné l’assurance que Maurice soutiendra la Grande Péninsule dans sa démarche d’inscrire la langue hindi comme langue officielle aux Nations Unies. « Nous sommes déterminés à apporter notre support », a-t-il souligné. «Que l’hindi se développe davantage et que les générations futures puissent apprendre et parler cette langue», a-t-il renchéri.

Le ministre Mentor, sir Anerood Jugnauth, lors de son intervention à la 11e World Hindi Conference, au SVICC, le 20 août dernier

Abordant la WHC, regroupant plus de 2 000 délégués, à travers le monde, SAJ s’est dit fier que Maurice ait répondu aux attentes. « C’est très spécial que Maurice ait été choisi pour organiser un tel évènementiel », a-t-il soutenu.

En marge du lancement officiel du livre, intitulé Zistwar Depi Enn Bob Afrikin, le mercredi 22 août,Pravind Jugnauth a affirmé que « le créole est un patrimoine qui transcende tous les clivages.» Il est souligné que le premier texte en créole mauricien, sous le titre Les Essais d’un Bobre africain, publié en 1822, par François Chrestien, a été réédité et réadapté par Arnaud Carpooran, président du Creole Speaking Union (CSU) et toute son équipe.

La cérémonie s’est déroulée en présence du Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth, et le ministre des Arts et de la culture, Pradeep Roopun, du professeur Arnaud Carpooran et de toute son équipe

Lors de son allocution, le Premier ministre, a rendu un vibrant hommage au ségatier, Louis Gabriel Joseph, plus connu sous le nom de Fanfan, décédé le samedi 18 août. Pour le chef du gouvernement, la mort de l’artiste est une grande perte pour le pays ainsi que pour la culture mauricienne. Il a remercié le défunt pour « la richesse inestimable qu’il a apportée à la langue créole ».

Pravind Jugnauth a exprimé son appréciation pour le travail accompli par la CSU, sous la présidence du Pr Arnaud Carpooran. «Cela ne fait aucun doute que la langue créole aura la place qu’elle mérite dans le pays», a soutenu le Premier ministre.

Il a réitéré son soutien, ainsi que son engagement personnel « pour continuer à faire développer cette langue.» «C’est pour cette raison que la plupart de mes discours sont en créole», a-t-il fait remarquer.

Pravind Jugnauth a argué que le créole est une langue unificatrice. « Mo pense ki plis ki 90 % populasyon ki koze kreol. Nu bizin kontinie. Me fode pa nu blie ki ena bann langue ki pou res touzur importan. Kuma anglai , franse ek lezot langue. Nu bizin assir nu ki pli boku dimunn ek sirtou bann zen appran koze.» Il a rappelé que la langue créole langue est utilisée depuis presque trois siècles. « So passaz dans domain lekritir li resan. Rekonesance ofisiel ek so lintrodiksyon formel dan lekol li ankor pli resan », a-t-il renchéri.

Selon le Premier ministtre la CSU accentue sur les activités écrites afin de permettre l’évolution de la langue. Il a insisté sur la nécessité d’aller plus loin et encourager des créations littéraires.

 

Revue politique : l’hindi et le créole à l’honneur…