Actu de l'ile Maurice
Actualités

Quand stress et alimentation ne font pas bon ménage

Quand stress et alimentation ne font pas bon ménage
Photo source Le stress peut avoir un impact négatif aussi bien que positif, tout dépend de la façon dont on le gère.

Qui n’est pas stressé de nos jours ? Le stress un état d’esprit qui fait partie de notre vie quotidienne qu’on le veuille ou non. De nos jours, avec la pression au travail et dans la vie familiale, aussi bien que dans les études, on n’échappe tout simplement pas à une vie stressante. Toutefois, le stress peut avoir un impact négatif sur notre alimentation.

Le stress positif est quand on utilise le pression comme moyen pour mieux atteindre ses objectifs. Devenir plus productif et utiliser le stress comme motivation pour s’améliorer, que ce soit dans notre carrière, nos relations familiales et amicales, au boulot, à la maison ou dans les institutions académiques.

Le stress, un état temporaire

Toutefois, le stress peut aussi être problématique dans la vie d’une personne. Pour certains, le stress est un état temporaire qui fait surface de temps à autre. Pour d’autres, cela peut même devenir une maladie. Ceux qui n’arrivent pas à gérer leur stress, par exemple, peuvent souffrir de problèmes de santé. Ces problèmes peuvent se conjuger en dépression, en anorexie, len obésité et aussi affecter notre façon de s’alimenter.

On sait tous que manger correctement soit consommer des aliments sains et équilibrés, est indispensable pour garder la forme et rester en bonne santé. Une mauvaise alimentation peut apporter des complications à la santé et il se trouve que le stress peut avoir un impact nocif sur notre alimentation.

La nutritionniste clinicienne, Yoshinee Dhunnoo, explique qu’il faut savoir gérer son stress pour rester en bonne santé. « Chacun gère son stress à sa façon. Il y en a qui mange plus qu’il n’en faut et d’autres pas assez quand ils sont stressés. Ceci afin de se sentir mieux et d’apaiser le stress. Mais le souci c’est que cela peut pousser à développer certaines maladies telles que l’obésité, l’anorexie, perte de poids, diabètes et même le cancer », soutient-elle.

Elle ajoute que les aliments consommés dans un état de stress ne fonctionnent pas dans leurs rôles habituels et n’a pas le même impact sur notre système immunitaire. « Tout ce qu’on mange quand on est stressé devient des toxines qui s’accumulent dans notre corps et affaiblissent notre système immunitaire. La graisse et le taux de sucre, par exemple, lors de la consommation se multiplient dans le sang.»

Le chocolat noir recommandé

Yoshinee Dhunnoo, assure toutefois qu’il est possible de prendre des petites douceurs à condition de ne pas en consommer en excès. « Le chocolat noir est recommandé car c’est riche en antioxydants et vitamines et peut aider à réduire le stress. Toutefois, consommé en grande quantité le chocolat peut être néfaste pour la santé. Il est toutefois plus recommandable de manger de fruits».

Par ailleurs, la nutritionniste énumère les différentes façons de gérer le stress. « Il faut beaucoup miser sur le sport et les activités physiques dans notre quotidien. Pour ce faire, il n’est pas nécessaire de se rendre à la gym. Mais parfois par de simples actions suffisent. Par exemple, opter pour les escaliers au lieu de l’ascenseur, consommer des plats fait maison au lieu des ‘fast food’ au boulot ou dans des institutions académiques, écouter la musique, se divertir etc.. Si une personne n’arrive pas à gérer son stress seul, elle peut aussi en parler à un médecin ou un psychologue».

Dans la foulée, notre interlocutrice explique qu’elle constate une légère prise de conscience des Mauriciens de s’engager à mieux manger mais seuls « ceux qui ont une réelle volonté qui arrivent à manger sain. Pour d’autres, ils ne sont pas assez motivés », conclut-elle.

Quand stress et alimentation ne font pas bon ménage