Actu de l'ile Maurice
Actualités

Nicolas Manbode : «Pas tou overdose la drog ki cause la mort »

18 morts liés à la consommation de drogues ont été recensés entre janvier et septembre 2017 selon le rapport de l’Observatoire Nationale de la Drogue. De plus en 2013, une étude bio-comportementale (IBBS) auprès des personnes qui s’injectent des drogues a révélé que 18.9 % avaient déjà fait une overdose.

18 morts liés à la consommation de drogue ont été recensés entre janvier et septembre 2017, selon le rapport de l’Observatoire nationale de la Drogue. De plus en 2013, une étude bio-comportementale (IBBS) auprès des personnes qui s’injectent des drogues a révélé que 18.9 % avaient déjà fait une overdose. L’étude fait également ressortir que les consommateurs, en grande majorité à 43%, commencent à consommer de la drogue alors qu’ils sont âgés entre 15 et 19 ans.

De plus, l’herbe n’est pas plus verte ailleurs. Les statistiques de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT) ne sont pas plus rassurantes. En Europe, la mortalité par surdose est en hausse depuis trois ans, avec 8 441 décès en 2015, ce qui représente une hausse de 6 % par rapport aux 7 950 décès par surdose enregistrés en 2014. A Maurice, les utilisateurs de drogues peuvent s’en sortir en participant à des programmes de Réduction de Risques (RdR).

La situation est alarmante et risque d’empirer si des mesures préventives ne sont pas entreprises au plus vite. C’est ainsi que dans le cadre de la Journée mondiale de Sensibilisation de l’Overdose, observée ce vendredi le 31 août, Nicolas Manbode, Senior Outreach Coordinator de PILS, veut faire violence auprès des Mauriciens  pour les sensibiliser et les former sur comment gérer une overdose de drogue pour réduire le nombre de décès dû à ce phénomène.

« Boku dimounn pense ki tou overdose cause la mort. Me boku deces kapav eviter si dan sa moman la ou kone couma gere li. Pas tou overdose la drog ki cause la mort. Li importan edike la population pou forme zot. Zot kapav sov boku lavi », déclare Nicolas Manbode. Il ajoute d’ailleurs qu’il faut revoir le système d’éducation afin de mieux éduquer la population sur des programmes et matériels de RdR. Ils pourront alors porter les premiers soins à leurs proches qui consomment de la drogue dans une situation de crise.

C’est d’ailleurs dans cette optique que le réseau MauNPUD (Mauritian Network of People who Use Drugs) sera officiellement lancé prochainement toujours dans le cadre de la Journée mondiale de Sensibilisation de l’Overdose. Le premier réseau à Maurice, vise notamment à aider les utilisateurs de drogue mais aussi à soutenir les proches des ‘victimes’. Ces derniers seront ainsi formés et sauront comment gérer une overdose.

Nicolas Manbode : «Pas tou overdose la drog ki cause la mort »