Actu de l'ile Maurice
Politique

Soodesh Callichurn : « Nou pa per Navin Ramgoolam ! »

Soodesh Callichurn : « Nou pa per Navin Ramgoolam ! »
Soodesh Callichurn a sévèrement critiqué le leader du Parti travailliste lors de la conférence de presse du gouvernement

Les membres du gouvernement ont animé une conférence de presse ce samedi 1er septembre à la Victoria House. Soodesh Callichurn a sévèrement critiqué le leader du Parti travailliste. « Nou pa per Navin Ramgoolam », a-t-il lancé.

Selon lui, Navin Ramgoolam n’inspire plus confiance et même les jeunes ne veulent plus intégrer le PTr. « Il doit avoir recours à ceux qui ont quitté le parti ». Soodesh Callichurn cite Vasant Bunwaree, qui avait auparavant égratigné Navin Ramgoolam. « Li ti dir ki Navin pa diyn etre leader PTr, samem dimunn pe retourn ver PTr ».

« Samem ki li apel renouvo politik, samem ki li appel riptir ? » se demande-t-il.

Le porte-parole du gouvernement a également commenté le congrès du PTr qui a eu lieu, hier, vendredi 31 août. Soodesh Callichurn affirme que Navin Ramgoolam avait déclaré qu’une fois au pouvoir, il changera la vie de la population dans dix jours. Pour lui, il ne faut pas oublier le slogan de 2005 lorsque le leader des Rouges avait affirmé qu’il changera la vie des citoyens dans 100 jours. « Linn koup enn zero dan 100, linn amenn li a 10 zur, prosin rayon li pu fer, li pu vinn avek enn bato mazik li pu dir tutswit mo pu sanz zot lavi ».

Soodesh Callichurn souligne qu’on ne peut prendre une telle personne au sérieux. Il ajoute que le leader du PTr avait neuf ans pour améliorer la vie des Mauriciens mais qu’il n’a rien fait. « Napa vinn kouyonn lepep, napa donn fos lespwar ».

Le porte-parole du gouvernement reste catégorique et affirme que la population sanctionnera une fois de plus le Parti travailliste aux prochaines législatives.

Zouberr Joomaye a, pour sa part, commenté le comportement et le langage de Navin Ramgoolam lors du congrès à Bel-Air. Pour lui, le discours du leader des Rouges a été « démagogique, dangereux et irresponsable ».

Il estime que la population a noté que Navin Ramgoolam avait un ton orienté sur « la vengeance personnelle ».

« Navin finn dir ki tou dimunn kinn fer li ditor pu tonbe kuma zambalak ».

Pour Zouberr Joomaye, ces paroles ne sont pas seulement adressés aux politiciens mais à tous ceux qui ont, à un moment ou un autre, n’ont pas été d’accord avec ses actions ou décisions.

Il demande à la population de réfléchir sur l’agenda du leader du PTr. « Est-ce-qu’il reviendra pour travailler pour la population ou pour règler des comptes ? »

Soodesh Callichurn : « Nou pa per Navin Ramgoolam ! »