Actu de l'ile Maurice
Actualités

Chagos Jour-J: Plaidoyer pour la décolonisation complète et le droit de retour

Chagos Jour-J: Plaidoyer pour la décolonisation complète et le droit de retour
L’ancien Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, l’un des derniers représentants de Maurice encore vivant qui avait participé la Conférence Constitutiionnelle à Londres en 1965, se trouve aux Pays Bas, depuis jeudi, à la tête d’une délégation, comprenant le président du Groupe des Refugiés Chagos,

En ce lundi 3 septembre 2018, à midi précise (heure locale), le ministre Mentor, sir Anerood Jugnauth prendra la parole devant la Cour Internationale de Justice de la Haye, pour faire un plaidoyer pour la décolonisation complète de Maurice et un droit de retour pour les déracinés de l’Archipel des Chagos dans leurs îles.

L’ancien Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, l’un des derniers représentants de Maurice encore vivant qui avait participé la Conférence Constitutionnelle à Londres en 1965, se trouve aux Pays Bas, depuis jeudi, à la tête d’une délégation, comprenant le président du Groupe des Refugiés Chagos, Liseby Elysée, entre autres, en vue de finaliser les derniers détails de la première audition du jour.

Selon un programme établi pour les auditions, Maurice bénéficiera de trois heures d’intervention devant le full bench de la CIJ, composée de 15 juges, sous la présidence d’Abdulqawi Ahmed Yusuf, originaire de la Somalie. Les autres juges sont Xue Hangin (vice-présidente), Julkia Sebutinde, Joan E. Donoghue, Philippe Couvreur ( greffier), pour ne citer que ceux-là.

De son côté, la Grande Bretagne bénéficiera le même temps d’horaires pour riposter cet après-midi à de 17 à 20heures (heure de Maurice).

On fait remarquer que Maurice reviendra à la charge pour déposer, mercredi à 14h20 et jeudi à partir de 17h40.

Auparavant, mardi, mercredi et jeudi, 21 Etats membres des Nations Unies, défendant la cause de Maurice par rapport à la souveraineté territoriale, déposeront devant les juges. Parmi les pays qui seront entendus, mardi à partir de midi, nous relevons l’Afrique du Sud, l’Allemagne, l’Argentine,  Australie, Brésil, Chypre, entre autres.

Pour ce qui est de la journée de mercredi, toujours à partir de  midi, il y aura les Etats-Unis, le Guatemala,  les îles Marshall, l’Inde, l’Israel,  le Kenya,  le Nicaragua et le Nigeria.

En prélude de l’audition de ces pays, il est souligné que Maurice a eu des pourparlers approfondis avec des membres de la délégation de l’Inde dès jeundi dernier, ainsi qu’avec ceux du Nicaragua, du Guatemala, de même qu’avec des représentants de la communauté des Chagos à la Haye.

S’agissant de la journée de jeudi, il est souligné que d’autres pays et instances, à savoir la Serbie, la Thaïlande, le Vanuatu, la Zambie et l’Union Africaine (UA), déposeront devant les juges. Dans cette optique, on fait remarquer que la délégation mauricienne a eu une dernière séance de travail avec les représentants de l’UA qui y sont déjà sur place.

A hier, il est soutenu que le sentiment qui prévaut au sein de la délégation mauricienne est que le ministre  Mentor est confiante de pouvoir franchir cette  étape cruciale de décolonisation complète de Maurice et du droit de retour des Chagossiens dans  leurs îles.

«Sa ki nou espere nou pe arriv a la fin nou lalit. Nou bizin sorti victorieux, sirtou kan nou trouve ki manier bann la (ndlr : les Britanninques) finn tret bann Chagossiens de manier inhumain. Nou tia bien kontan ki bann Chagossien retourn dan zot pei a kot zot ti habite», a souhaité sir Anerood Jugnauth à la MBC, 1er septembre. «Chagos appartient au territoire mauricien. Etant tous des citoyens de Maurice, nous avons les mêmes droits. J’espère que cela ne nous prendra beaucoup de temps», a-t-il ajouté.

Pour sa part, le président du Groupe des Refugiés Chagos, Olivier Bancoult, a parlé de «moment historique» «C’est une occasion en or pour les Chagossiens d’être présents. Nous devrons remporter la victoire afin que les Chagossiens puissent retourner dans leurs îles, notamment Diego Garcia, Peros Banhos et Salomon. Notre présence ici est fondamentale»

 

Chagos Jour-J: Plaidoyer pour la décolonisation complète et le droit de retour