Actu de l'ile Maurice
Actualités

Sir Anerood Jugnauth : le processus de décolonisation de Maurice demeure inachevé

ir Anerood Jugnauth : le processus de décolonisation de Maurice demeure inachevé
Sir Anerood Jugnauth a évoqué un détachement illicite d’une partie intégrante de l’histoire des Chagos.

Inside News vous rapporte dans les grandes lignes l’intervention du ministre Mentor devant la Cour Internationale de Justice (CIJ), ce lundi 3 septembre. Sir Anerood Jugnauth a affirmé que le processus de décolonisation de l’Archipel des Chagos de Maurice demeure inachevé après 50 ans d’indépendance . Il a évoqué un détachement illicite d’une partie intégrante de l’histoire des Chagos. Le ministre Mentor a parlé de 157 ans de domination coloniale britannique.

Selon Sir Anerood Jugnauth, la puissance coloniale à l’époque n’avait laissé aucun choix à Maurice.

« The choice we are faced with was no choice at all », a-t-il laissé entendre. Le ministre Mentor a souligné que l’excision des Chagos ne peut être exprimée comme un choix libre de Maurice. Il a affirmé que Harold Wilson avait convaincu sir Seewoosagur Ramgoolam que Maurice ne sera pas indépendant aussi longtemps que l’Archipel des Chagos est  excisé.

« At no time were the people of Mauritius given any opportunity to retain the Chagos ».

Il a affirmé que 1 500 personnes: hommes femmes et enfants étaient déracinés. Sir Anerood Jugnauth a parlé de « shameful eviction » qui a causé beaucoup de souffrances. Dans la foulée, il a affirmé que la bataille a continué pendant plus de quatre décennies.

Le ministre Mentor a évoqué l’aide financière du Royaume Uni et a déclaré qu’aucune somme d’argent ne pourrait remédier à ce viol des droits humains.

Sir Anerood Jugnauth a, également, souligné que l’excision des Chagos a été planifiée d’une telle façon qu’elle soit faite dans le dos des Nations Unies. D’autre part, il a précisé que dans la communauté internationale, on reconnaît déjà que le processus de décolonisation de Maurice reste incomplet.

Sir Anerood Jugnauth : le processus de décolonisation de Maurice demeure inachevé