Actu de l'ile Maurice
Actualités

Pourquoi la population vit plus longtemps ?

Pourquoi la population vit plus longtemps ?
La population en 2017 s’élève au nombre de 1 222 217 comparé à 1 221 150 en 2016, ce qui représente une hausse de 0, 09 % avec 1 067 habitants de plus, résidents à Maurice.

La longévité de la population mauricienne est à la hausse selon le rapport du ministère de la Santé. En effet les statistiques parlent d’elle-même, les Mauriciens et Rodriguais vivent plus longtemps. La population en 2017 s’élèvait à 1 222 217 comparativement à 1 221 150 en 2016. Ce qui représente une hausse de 0, 09 % avec 1 067 habitants de plus de résidents à Maurice. Il ne va de même avec la population rodriguaise, qui a aussi connu une hausse en 2017 soit 42 818 contre 42 396 Rodriguais en 2016. Ces chiffres pourraient s’expliquer en partie par la longévité des personnes âgées, qui semble s’étendre au-delà de la centenaire. En effet, à ce jour, la population compte 160 centenaires alors qu’en 2017 à la même période, il n’y avait que 138 centenaires. Comment explique-t-on cette longévité de la population ? Eléments de réponse avec le médecin généraliste, le Dr Beeltha et la nutritionniste clinicienne, Yoshinee Dhunnoo.

L’évolution et l’avancement des nouvelles technologies, sont des éléments clés, qui contribuent au cours des années, à étendre la longévité de la population mauricienne selon le Dr. Beeltha. « Les temps ont changé. De nos jours, avec les nouvelles technologies et les nouveaux centres de Santé, les services médicaux sont plus accessibles. Il existe d’ailleurs plus de médicaments et d’appareils disponibles pour traiter les maladies à long terme comme le diabète, l’hypertension, le cholestérol et les problèmes cardiaques entre autres », explique-t-il. Il ajoute aussi que certaines organisations et le ministère de la Santé effectuent des Health Screening gratuits permettent aux personnes de procéder à un dépistage de maladies et faire un suivi médical par la suite. Il avance également que grâce à des campagnes de sensibilisation, les Mauriciens sont de plus en plus conscients de leur état de santé. «Li normal ki longevité bann dimounes âgés pe augmenter ek li pou continie augmenter ousi car pu ena encore bann technologie avance a lavenir, de plus en plus nu pou arriver detecter et soigne pli beaucoup maladies.»

D’autre part, Yoshinee Dhunnoo, la nutritionniste soutient, elle, qu’une alimentation saine est indispensable pour rester en bonne santé et étendre sa longévité. « La société a beaucoup évolué depuis ce temps. Même s’il y a plus de facilités de nos jours pour alléger notre quotidien, la nourriture était bien plus saine et les aliments moins raffinée auparavant. A leur époque les personnes âgées faisaient beaucoup de travaux manuels également, et donc gardaient automatiquement la forme. Mais de nos jours, avec les facilités qu’on dispose, on a tendance à mener une vie sédentaire. »

Toutefois, elle se dit constater que de plus en plus de Mauriciens prennent conscience du besoin d’une alimentation saine pour ne pas faire empirer certaines maladies. Elle recommande d’ailleurs le jardinage pour récolter des fruits et légumes frais sans aucun dopage administré dans des produits alimentaires.

Le Dr. Beeltha met l’accent sur le manque de programme de sensibilisation dans les endroits défavorisés de l’île. Selon lui, les personnes qui y vivent, ne sont pas assez éduquées sur les préventions contre des maladies telles que la grippe, la rougeole, le diabète, l’hypertension, etc. D’autant plus que les campagnes publicitaires selon lui, ne seraient pas aussi efficace pour sensibiliser la population en détail.

« Li bon ena bann publicite ki passe lor television pou montrer dimounn ki precaution bizin prend mais en 30 secs ki kalite eduquer ou kapav eduque enn dimounn. Ena dimounn pena mem television kot zot. Li ti pou mieux ki bann docter la sur place en personne pou explik bann population illettrés détecter symptomes bann maladies, prévention ek traiteman ki bizin. »  Il avance que le gouvernement devrait songer à cette pratique à l’avenir en envoyant les médecins sur le terrain.

Pourquoi la population vit plus longtemps ?