Actu de l'ile Maurice
Politique

MMM : Drish Baboolall nouveau président de l’aile jeune

MMM : Drish Baboolall nouveau président de l’aile jeune
Drish Baboolall, nouveau président de l'aile jeune du MMM

Drish Baboolall vient d’être élu nouveau président de l’aile jeune du MMM. Sans citer de nom, l’annonce a été faite par le leader du MMM, lors de sa conférence de presse hebdomadaire, le 1er septembre dernier. Répondant à une question de la presse, Paul Bérenger a soutenu que l’aile jeune a un rôle prépondérant à jouer. «Nous venons d’avoir des élections pour élire l’aile jeune. Nous sommes très satisfait du travail accompli par l’équipe sortante», a déclaré le leader des Mauves. Aussi, il donné l’assurance que le parti est en train d’innover en marge du congrès d’anniversaire prévu le 23 septembre.

Dans une entrevue accordée à Inside News, Drish Baboolall,24 ans, domicilié à Flacq et étudiant en droit, a soutenu : «C’est un travail d’équipe que nous faisons au sein du parti. Chaque circonscription a une cellule, constituée de jeunes. Notre objectif principal est d’encourager plus de jeunes à adhérer à notre parti car le programme gouvernemental du MMM répond aux aspirations des jeunes mauriciens.» Il s’est dit confiant que «les jeunes, qu’ils soient à l’université , au chômage, entrepreneurs ou employés , se mobilisent pour rallier à notre parti.»

 Evoquant sa vision du MMM, le président de l’aile jeune a affirmé que le MMM est un parti politique qui a un «passé glorieux.»

«Pour une Ile Maurice plus juste…»

 «Ma vision est que le MMM forme le gouvernement aux prochaines élections générales. Je suis sûr et certain que sous le leadership du camarade Paul, le pays retrouvera un nouveau souffle, un nouvel espoir pour un Ile Maurice plus juste, plus humaine et plus fraternelle», a-t-il renchéri.

 Drish Baboolall a fait remarquer que depuis sa fondation en 1969, le MMM mène toujours la lutte contre les inégalités, le népotisme, la corruption, entre autres. «C’est un parti structuré avec un leader qui évolue avec le temps. Vous le voyez concrètement avec le nombre de jeunes qui sont dans les instances du parti. Donc, la voix des jeunes est entendue au MMM», a soutenu le président de l’aile jeune.

S’agissant de sa stratégie d’action pour mobiliser des jeunes à la cause du MMM, Drish Baboolall a affirmé qu’il faut avoir des antennes dans le social et considérer la voix des jeunes à tous les niveaux : écoles,  centres communautaires, réseaux sociaux… «Il va falloir avoir une approche fédérée tout comme il y en avait au temps, oû le MMM se faisait connaitre à travers le pays. Pourquoi ne pas avoir une école de formation pour la jeunesse militante», a-t-il suggéré.

Il est d’avis qu’à travers cette école, des jeunes peuvent acquérir des connaissances sur l’histoire de leur pays, de la lutte organisée et comment rassembler ses forces pour des actions percutantes.

Besoins et aspirations

«Ce qu’il faut réaliser c’est que les jeunes veulent s’exprimer, car ils en ont assez du model réchauffé qu’on les présente (…) Le libre arbitre doit être prôné pour créer une société plus juste et inclusive», a déclaré Drish Baboolall. «Tout cela s’apprend. Alors allons-y fort par des sessions interactives où les jeunes pourront s’engager dans des débats et se faire entendre. C’est le pouvoir du présent qu’il va falloir encourager et cela se fait par collégialité et par l’esprit de fratrie», a-t-il argumenté

Par ailleurs, Drish Baboolall s’est prononcé sur les besoins réels et des aspirations des jeunes de 2018. De ce fait, il s’est prononcé sur une «société équitable basée sur la méritocratie, une société non-sectaire qui prône le savoir être, savoir-faire et le savoir vivre, un besoin de vivre ensemble et faire partie des projets de développements humains.»

Selon lui, les jeunes veulent un travail qui les valorise. Le travail décent est avant tout un besoin nécessaire d’une vie disciplinée. Ils ont aussi besoin de pouvoir se retrouver dans la scène globale et participer à des dialogues entre les pays et nations étrangères. Les jeunes veulent aussi que leurs voix se font entendre pour pouvoir participer au développement du pays.» Selon lui, les jeunes sont conscients du pouvoir des réseaux sociaux pour repousser « toutes les barrières qui divisent.»

 

MMM : Drish Baboolall nouveau président de l’aile jeune