Actu de l'ile Maurice
Actualités

 Motichand Seebah étale des «informations sensibles» de l’ère Gurib-Fakim

 Motichand Seebah étale des «informations sensibles» de l’ère Gurib-Fakim
Le secrétaire de la présidence, Motichand Seebah fait son entrée à la commission Caunhye, hier.

Exception faite à l’audition de sir Hamid Moollan, à la commission Caunhye, hier jeudi 6 sptembre, celle du secrétaire de la présidence, Motichand Seebah a volé la vedette, contrairement aux dépositions de Jaysen Nundoosingh de la Barclays Bank et de M. Ramburrun de la Douane.

Motichand Seebah a choqué plus d’un dans ses réponses au président de la commission, à tel point qu’en fin des auditions, le juge Caunhye lui a fait comprendre «We have been given sensitive information on some posting officers», sous la présidence d’Ameenah Gurib-Fakim, à la State House. De ce fait, le président Caunhye a fait référence à «all details of financial administions operated with the deposit account of the Accountant General.» Il s’est aussi posé la question sur l’identité des fonctionnaires qui étaient responsables au cours de cette période. C’est à quoi, Motichand Seebah a affirmé qu’il traitait avec un certain monsieur Sooriah.

Par conséquent, le président de la commission a demandé : «Ce sera intéressant pour nous d’obtenir les noms de tous les fonctionnaires engagés dans la gestion des finances et des comptes sur période couvrant 2015 à 2017» Le secrétaire de la présidence a voulu savoir si cela concerne, également, «tous les dossiers relatifs aux voyages et missions à l’étranger, dont des documents ayant trait aux paiements.»

De ce fait, le Puisne Judge, Asraf Caunhye a demandé à Motichand Seebah de compiler «all the documents and thoses of Attorney General’s Office relating to movement of persons and all financial correspondences». Il a accordé un delai jusqu’à jeudi 13 septembre, à 14h30, jour de sa prochaine audition devant la commission pour le faire.

Auparavant, au début de son audition, le secrétaire permanent, Motichand Seebah a confirmé qu’il a été «seconded for duty» au bureau de la présidence depuis le 15 mai 2017. «You ought to have an idea of the office of the president. How  it is administrated», lui a demandé Asraf Caunhye.

Motichand Seebah a précisé qu’en outre d’être un Officer in Charge au cours des trois années, sous la présidence de Gurib-Fakim, il est devenu le 4e chef administrative, après Dass Appadu, , Nirmala Bheenick et Nema Devi Ghhoorah.

L’ex-présidente, Ameenah Gurib-Fakim arrivant à la commission Caunhye, hier.

Elaborant sur la fonctionnement administratif de la State House, le secrétaire de la présidence a révélé qu’Ameenah Gurib-Fakim lui avait fait comprendre qu’elle avait une une «équipe spéciale», opérant sous sa tutelle. Cette équipe, était constituée de cinq personnes, sous la férule de Sadna Seechurn.

S’agissant des deux communiqués, publiés dans la presse par rapport à l’affaire de Platinum Card, Motichand Seebah a révélé : «I was not involved in these communiqués until nthey were diffused.»

Pourtant,  le juge Caunhye lui a fait remarquer que tout devrait passer par lui. «D’habitude dans tous les ministères, tout communiqué doit avoir, au préalable, l’aval du ministre avant de revenir chez l’Administrative Head, pour être publié», a déclaré Motichand Seebah.

De même sur la gestion du site web et la page facebook de la présidence, M. Seebah a souligné que la System Analyst de la Central Information System Division (CISD), responsable de la mise à jour, a été relevée de ses fonctions par Dass Appadu en septembre 2016.

Il a précisé que c’est Rachna Seenauth, qui occupe le poste d’Assistant Maintenance Officer qui a pris la relève avec la CISD.

 

 Motichand Seebah étale des «informations sensibles» de l’ère Gurib-Fakim