Actu de l'ile Maurice
Actualités

La MASA se trouverait-elle dans une situation délicate ?

Conflits d’intérêts : La MASA se trouverait-elle dans une situation délicate ?
Veeraragoo avait réclamé des dommages de Rs 1 million à la MASA

Le chanteur Claudio Veeraragoo, qui avait perdu son procès en dommages contre la Mauritius Society of Authors (MASA), n’abdique pas. Ses points d’appels contre le jugement prononcé en 2017 sont déjà prêts. Et dans cette bataille légale, l’actuel président de la MASA Michael Veeraragoo, le fils de Claudio, est très mal placé. Ses détracteurs parlent d’un possible conflit d’interêt à l’avenir…

Claudio Veeraragoo avait réclamé des dommages de Rs 1 million à cette société, qui avait refusé de renouveler sa carte d’adhérence. Le chanteur avait expliqué qu’en tant que membre de la MASA, il avait en sa possession une carte qui lui offrait la possibilité de recevoir des redevances pour sa musique. Toutefois, pour des raisons qu’il ignore, la MASA lui avait informé qu’il devait renouveler cette carte. Claudio Veeraragoo a essayé de le faire mais il a été informé par la MASA qu’il devait déposer une nouvelle application. Ici aussi, on a été incapable de lui communiquer la raison. Le chanteur est d’avis que l’organisation a violé certains de ses droits et le plus important, il ne serait pas éligible à des redevances, des pensions et autres avantages. Mais le juge avait rendu un verdict défavorable à son égard en 2017. Dans son ruling, le juge a écrit qu’il n’y a pas assez de preuves qui indiquent que la carte d’adhésion de Claudio Veeraragoo avait été enlevée par la MASA, avec l’objectif de lui priver de ses avantages et autres privilèges. Mais le chanteur ira contester ce jugement en appel.

Michael Veeraragoo en situation de conflit d’intérêts?

Le président de la MASA va-t-il se retrouver dans une situation de conflit d’intérêt ? La question fait le tour de la table à l’intérieur de la MASA mais aussi parmi ses détracteurs. Michael Veeraragoo est le fils de Claudio Veeraragoo. Même si l’appel de son père sera axé sur le jugement de la Cour, au sein de la communauté des artistes, cela suscite des interrogations. Surtout si à l’avenir, la MASA devrait se pencher sur cette affaire. La fuite d’information fait aussi tiquer certains.

Un ancien membre du conseil d’administration évoque, pour sa part, la possibilité que le président de la MASA ait accès aux documents sensibles sur le dossier du père. Même si cela reste qu’au stade de spéculations et d’hypothèses, une situation de conflit d’intérêts existe.

Nous avons sollicité Michael Veeraragoo pour une réaction. « Oui mo krwar, kapav », nous lance-t-il, lorsque nous lui demandons s’il est au courant d’un éventuel appel en Cour suprême. Y a-t-il conflit d’intérêt ? Il affirme qu’il ne fera aucun commentaire, car, il ne peut « interféré dans cette affaire ». Il faut noter que cette affaire est prise au sérieux au plus haut niveau. Car tout récemment, la MASA  a eu à gérer une autre cas de conflit d’intérêt avec la nomination d’une Permanent Secretary comme Officer in Charge récemment.

A lire – MASA : La nomination d’une Permanent Secretary dérange

Conflits d’intérêts : La MASA se trouverait-elle dans une situation délicate ?