Actu de l'ile Maurice
Politique

«Nou pe ale tousel dan prochain eleksyon arriv ki ariv!»

«Nou pe ale tousel dan prochain eleksyon arriv ki ariv!»
Paul Bérenger, leader du MMM.

Le MMM a tenu une réunion du comité régional élargi, à la Tour Koenig, le 7 septembre, en marge des préparatifs du congrès anniversaire qui se tiendra le 23 septembre prochain. Dans son allocution, le leader du parti, Paul Bérenger a concédé : «Nou pe ale tousel dan prochain eleksyon ariv ki ariv !»

«Zis MMM ki ena kouraz. Nou pe ale a trois avec nou lilist 60 candidats», a-t-il précisé. En attendant, il remettra à jour le manifeste électoral du MMM. De ce fait, il a dit que le MMM ne compte pas contracter une alliance électorale avec aucun des partis politiques traditionnels existants.

Paul Bérenger n’a pas mâché ses mots à l’égard du Parti Travailliste : «Ramgoolam li avec so cofort pena simin nou koste !» Il a dit être prêt pour briguer les suffrages lors de la prochaine joute électorale, prévue en 2019 en vertu de la loi électorale en vigueur à Maurice. «Nous sommes dans la dernière ligne droite», a-t-il renchéri.

Plus loin, il a maintenu qu’un éventuel retour du Ptr au pouvoir relève de l’utopie : «Ena dimoun na pa pe dormi a soir. Zot dir ki ramgoolam pe revinn Premier minis (…) Ptr ena so passé ek so peché», a-t-il martelé.

Dans un autre volet de son intervention, le leader du MMM a abordé la réforme électorale qui est dans l’actualité. Il a affirmé que selon le projet de loi qui serait en voie de préparation, chaque parti politique devra aligner 20 femmes comme candidates.

«Si une telle loi vient à l’Assemblée Nationale, nous serons en faveur d’une bonne réforme électorale. Quant à nous au MMM, nous sommes prêts pour présenter 20 candidates coûte que coûte. Cela relève d’un grand effort, mais nous le ferons», a soutenu Paul Bérenger. En revanche, il a exprimé son scepticisme par rapport à la présentation d’une loi sur le financement des partis politiques.

Cette réunion du comité régional élargi dans la circonscription No 1 (Port-Louis Ouest/GRNO) était placée sous la présidence d’Ariane Navarre-Marie. Ainsi, Paul Bérenger a confirmé l’investiture de deux candidats, en l’occurrence, Veda Baloomoody et Ariane Navarre au No 1 aux prochaines élections générales. Il fera connaître le nom du 3e candidat ultérieurement.

Toutefois, sans mentionner le nom de Danielle Selvon, députée de No 1, qui a démissionné du MMM, cette semaine, Paul Bérenger a dit être conscient de certaines défections. «Enn ou deux ale, 10 ou 20 vini. Li arrive sa !», a-t-il dit sur un ton philosophique.

D’autres thèmes abordés par Paul Bérenger sont l’industrie sucrière et l’Offshore. Il a estimé que ces dossiers seraient mal gérés. Il a qualifié Sudhir Sesungkur de «fiasco total.» «A défaut de régler les problèmes du secteur Offshore, il passe la majeure partie de son temps au CID», s’est insurgé le leader du MMM.

«Nou pe ale tousel dan prochain eleksyon arriv ki ariv!»