Actu de l'ile Maurice
Actualités

Nando Bodha : «Il est temps d’appliquer des mesures draconiennes»

Rallye illégale : Un circuit est la solution   
Nando Bodha a déclaré que des sanctions plus sévères seront mises en pratique à partir du 1er octobre prochain.

La 3ème réunion, sinscrivant dans le cadre de la National Road Safety Commission, a eu lieu ce mardi 11 septembre au Lunch Room de l’Assemblée Nationale. Le ministre des Infrastructures publiques et du Transport intérieur, Nando Bodha et le ministre mentor, Sir Anerood Jugnauth qui est, également, le président de la Commission, se sont exprimés sur la situation inquiétante qu’est la sécurité routière à Maurice.

116 victimes d’accidents de la route ont été recensées depuis le début de 2018, comparées à un nombre de 109 morts à la même période, l’an dernier. Un chiffre inquiétant qui nécessite une intervention d’urgence pour empêcher que la situation empire davantage. Nando Bodha a fait ressortir que nos routes deviennent de plus en plus meurtrières et déclaré que des sanctions plus sévères seront mises en pratique à partir du 1er octobre prochain. D’ailleurs, le ministre a annoncé qu’une campagne de communication, échelonnée sur une durée de 15 jours,  sera organisée, conjointement avec la force policière pour élaborer des stratégies afin de mieux assurer la sécurité routière. Le judiciaire devra, également, jouer son rôle afin d’appuyer ces sanctions, a fait comprendre Nando Bodha.

Quatre facteurs seront considérés comme des piliers pour assurer la sécurité routière, ils sont l’Éducation de la population, l’ingénierie, le renforcement de la force policière et les services d’urgence. Dans la foulée, Nando Bodha a annoncé qu’un National Database sur les véhicules et les chauffeurs, accessibles à la police grâce à un «chip», inséré dans les véhicules, également à la NTA et aux compagnies d’assurance. Ces données permettront de mieux connaître l’historique des véhicules et s’assurer qu’ils respectent les normes de «fitness».

Par ailleurs, un programme pour sensibiliser la population, plus particulièrement, les plus jeunes, dans les institutions primaires et secondaires à partir de janvier 2019.

Nando Bodha : «Il est temps d’appliquer des mesures draconiennes»