Actu de l'ile Maurice
Faits Divers

Tuée dans un accident à Flic en Flac : La triste vérité

Tuée dans un accident à Flic en Flac : La triste vérité
La victime était portée manquante depuis le 24 avril 2018

Nous en avons plus sur les circonstances de l’accident survenu à Flic en Flac, mardi 11 septembre aux petites heures du matin. La femme qui a été mortellement fauchée par un van, à proximité de la station service Total, a été identifiée. Il s’agit d’Amrita Aserigadu (37ans), une habitante de Bonne Mère Flacq, Flacq.  Cette pensionnaire du Gayasimgh Ashram à Port-Louis était portée manquante depuis 24 avril 2018. Sa disparition avait été rapportée au poste de police des Line Barracks.

Que s’est-il réellement passé ? Selon une source policière, c’est un agent de sécurité d’une compagnie de gardiennage qui a informé l’Information Room de la police qu’une femme était en train de marcher seule le long du Coastal Road à la hauteur de Bagatelle. Des policiers de Bambous se sont rendus sur place. Ils sont tombés à la conclusion que la femme était en état d’ébriété. Parce que cette dernière marchait au milieu de la route. Ils ont insisté pour qu’elle monte à bord du véhicule de police, mais Amrita Aserigadu a objecté.

Les policiers ont alors contacté leurs collèguesde Flic en Flac qui ont pris le relais. Les policiers ont cru également qu’ils avaient eu à faire à une femme en état d’ivresse. Ils l’ont suivi jusqu’à ce que l’accident se produise à proximité de la station d’essence Total.

Elle a été fauchée parle van qui se dirigeait vers Flic en Flac. Le Samu a été dépêché sur les lieux mais les urgentistes n’ont pu que constater que la victime avait déjà rendu l’âme. L’autopsie a révélé qu’elle est décédée des suites de ses blessures.

La victime, nous confie une source policière, n’était pas saoule cette nuit-là. Amrita Aserigadu n’avait, en réalité, pas toute sa tête. Elle était une patiente de l’hôpital Brown Sequard….

Tuée dans un accident à Flic en Flac : La triste vérité