Actu de l'ile Maurice
Judiciaire

Violence domestique: coupable d’avoir donné des ‘coups de pied’ à sa femme

Violence domestique: coupable d’avoir donné des ‘coups de pied’ à sa femme
T.M n’a pas digéré que son mari l’a donné deux coups de pied dans le dos après une dispute le 10 janvier 2018

M.R  va probablement regretter son geste. Le 19 octobre 2015, il rend visite à sa femme et après une altercation, il l’agresse. La femme a porté plainte et la Cour qui a trouvé M.R coupable d’insultes sous les sections 3, 6, 7 (b) (2) de la Protection from Domestic Violence Act.

T.M n’a pas digéré que son mari l’a donné deux coups de pied dans le dos après une dispute le 10 janvier 2018 dans sa maison à Paillotte. Elle a, par la suite, porté plainte au Poste de police de Quatre Bornes où elle avait obtenu une PF 58. En cour, elle a expliqué les circonstances dans lesquelles son mari l’a agressé physiquement. Quant à l’accusé, il a opté pour le silence lorsqu’il avait été interrogé par la Police et aussi en Cour. La Cour reconnaît que c’est son droit d’agir ainsi et que c’est la poursuite de prouver sa culpabilité, mais il a aussi été établi dans un précédent cas que his right to silence, is exercised at his risk and peril when, at the close of the case for the Prosecution, a prima facie case has been clearly established since the burden then shifts on him to satisfy the Court that it should not act on the evidence adduced by the Prosecution.

L’accusé n’ayant donné aucune raison pour justifier son acte, la magistrate B. Prayag-Rakcoomar l’a jugé coupable.

Violence domestique: coupable d’avoir donné des ‘coups de pied’ à sa femme