Actu de l'ile Maurice
Actualités

La commission d’enquête sur Britam au stade de la rédaction du rapport

La commission d’enquête sur Britam au stade de la rédaction du rapport
L'ancien juge Bushan Domah, président de la commission d'enquête sur Britam (ex-BAI)

La commission d’enquête sur Britam (ex-BAI), présidée par l’ancien juge Bushan Domah, est au stade de rédaction du rapport, apprenons-nous des sources bien informées, proches du dossier. Outre le président de la commission, on fait remarquer que les deux assesseurs ont déjà fait le tour des auditions. Exception faite, si jamais, il y aura ude nouveaux éléments qui surgissent. Aussi, on laisse entendre que la commission n’envisage aucun voyage au Kenya en vue de poursuivre les travaux au niveau de Britam Kenya.

Il nous revient que cette commission d’enquête, instituée par le gouvernement en avril 2017, à la suite du scandale BAI en avril 2015 commence à rédiger le rapport. Si tout se passe comme prévu, on fait remarquer que les conclusions et les recommandations, seraient fin prêtes d’ici à décembre 2018.

Il faut dire que le commission Domah a eu pour attributions de faire la lumière sur la vente des actions de l’ex-BAI, effectuée pour le compte de la National Property Fund (NPFL), une entité de l’Etat mauricien qui avait repris les actifs de l’ex-BAI après son crash et la mise sous scellés de tous les assets en avril 2015. Rappelons que ce rachat avait été fait à Plum Holdings Ltd pour un montant de Rs 2,4 milliards en juin 2016.

En revanche, un des points cruciaux de la commission d’enquête est d’établir le rôle exact de la forme BDO et de l’ancien ministre des Services Financiers et de la Bonne Gouvernance, Roshi Bhadain, par rapport à cette vente. Des interrogations portent également, sur le choix de la compagnie kenyane, Plum Holdings Ltd.

Par ailleurs, l’attention du président Bushan Domah était attiré sur Sattar Hajee Abdoula, l’un des deux assesseurs, qui serait en situation de conflit d’intérêts sur le dossier Britam (ex-BAI). Dans les milieux de la finance, les liens de Sattar Hajee Abdoula avec la National Insurance Company suscite des interrogations. On fait remarquer qu’il a été nommé Transaction Advisor dans le processus des négociations pour la vente de la NIC et la MauBank, cela après qu’un des directeurs de la NIC ait fait un témoignage controversé devant la commission Domah.

 

La commission d’enquête sur Britam au stade de la rédaction du rapport