Actu de l'ile Maurice
Faits Divers

Une institutrice victime d’un «enlèvement» 

Une institutrice victime d’un «enlèvement» 
La jeune femme n’a pas donné signe de vie depuis jeudi

Bibi Khoreissa Gheesa (58 ans) vit dans l’angoisse, depuis jeudi 13 septembre. Sa fille Sarah, âgée de  25 ans, a disparu dans circonstances troublantes. Elle n’a pas donné signe de vie depuis maintenant deux jours. Sarah  avait quitté le domicile de sa mère pour se rendre à son travail. Elle est enseignante au collège  D.A.V à Morcellement Saint-André.

Selon Bibi Khoreissa Gheesa, sa fille aurait été enlevée par un dénommé Abhishek, un habitant de la localité. « Selon mwa, sa garson la finn enleve mo tifi», nous a confié la quinquagénaire.

Abhishek, nous confie pour sa part une source policière, avait rencontré Sarah à Terre-Rouge, jeudi 13 septembre. Ils se sont rendus par la suite à Montagne-Longue où ils auraient eu une dispute avant de la laisser tout près d’un pont.

Après la disparition de la jeune femme, Abhishek a été entendu par les hommes du sergent Elayah du poste de police de Pamplemousses. Les enquêteurs ont remarqué qu’il portait une blessure au cou. Abisheik n’a pas été en mesure de donner une explication à ce sujet. En revanche, ses proches ont confié aux enquêteurs qu’il était dépressif et qu’il s’était lui-même infligé cette blessure. Il a été admis au Sir Seewoosagur Ramgoolam National Hospital et a été placé sous surveillance policière.

Une institutrice victime d’un «enlèvement»