Actu de l'ile Maurice
Faits Divers

Crime passionnel : une dure réalité pour les deux familles

Crime passionnel : une dure réalité pour les deux familles
Crime passionnel : une dure réalité pour les deux familles

Funérailles émouvantes de Sarah Benazir Gheesa, une enseignante du collège D.A.V, âgée de 25 ans, ce matin à D’Epinay,  samedi 15 septembre. Plusieurs personnes, notamment des proches, des collègues de travail et des élèves sont venus faire leurs adieux à la victime.

L’oncle de Sarah, Yousuf Imambux, relate : «Si sa garson la ti kontan sa tifi la, ou pas ti pu fer le enn zafer atros, sa ve dir ou pa ti kontan li».

Du côté de la famille Dhunsoo, c’est un autre son de cloche. Des proches confirment que Sarah et Abhishek s’aimaient depuis plus de quatre ans. L’oncle d’Abhishek Dhunsoo affirme :

«si Abhishek ti p arsele sa tifi la, la fami tifi ti bizin ale fer deklarasion la polis».

Pour rappel, le corps de Sarah Benazir Gheesa a été retrouvé dans un ravin, près d’une rivière à Les Mariannes, Congomah, vendredi 14 septembre. Abhishek Dhunsoo a été arrêté par la police et a, par la suite, été admis à l’hôpital de SSRN. Il est provisoirement accusé d’avoir tué Sarah Benazir Gheesa.

Crime passionnel : une dure réalité pour les deux familles