Actu de l'ile Maurice
Actualités

L’inspecteur Boojhawon : « Nous ne voulons de réforme cosmétique »

L'inspecteur Boojhawon : « Nous ne voulons de réforme cosmétique »
L’inspecteur Jaylall Boojhawon, président de la Police Officers Solidarity Union

L’inspecteur Jaylall Boojhawon, président de la Police Officers Solidarity Union (POSU), a commenté sur la mise sur pied d’un High Powered Committee sur la force policière. Nous ne voulons pas d’une « réforme cosmétique», dit-il.

Il s’explique. « La sécurité de la population est la responsabilité des policiers. Or, il existe plusieurs lacunes au sein de la force policière. Une reforme en profondeur est requise pour qu’une solution tangible soit trouvée. »
Il soutient que plusieurs secteurs de la force policière doivent être revus. « Le recrutement, la formation, la promotion, les conditions de travail, la sécurité des policiers, ainsi que les équipements utilisés doivent être revus de fond en comble ».

L’inspecteur de la police ajoute que durant les dernières années, les policiers travaillent avec des moyens de bord. « Le gouvernement doit donner l’occasion aux policiers et stakeholders de partager leur expérience et expertise pour revoir le fonctionnement de la force policière, sans aucune influence politique. »
De plus, il souhaite qu’avec la mise sur pied de l’Independent Police Complaint Commission et la Police and Criminal justice Act, d’autres réformes auront lieu pour le bon fonctionnement de la force policière.
« Avec une série de malaises au sein de la force policière, le moral des représentants de l’ordre n’est pas au beau fixe », affirme-t-il.

L’inspecteur Boojhawon : « Nous ne voulons de réforme cosmétique »