Actu de l'ile Maurice
Actualités

Les challenges du secteur de l’aviation sous la loupe de l’IATA

Andrew Matters, Head of Industry Analyst de l’International Air Travel Association (IATA)

Andrew Matters, Head of Industry Analyst de l’International Air Travel Association (IATA) a livré, lors de l’Aviation Day, mardi, une analyse circonstanciée de l’industrie de l’aviation dans le monde, en Afrique et à Maurice. Il a, à cette occasion, fait état de la bonne santé de l’industrie et de perspectives encourageantes pour Maurice…

  • Dans les Small Island Developping States, comme Maurice, le secteur de l’aviation emploi 1, 8 millions de personnes et contribue USD 32, 1 milliards au PIB de ces pays.
  • A Maurice, le secteur du tourisme et du voyage contribue à hauteur de 22, 6% au PIB du pays, contre une moyenne mondiale de 10%.
  • IATA estime que le secteur de l’aviation, à Maurice, devrait connaître une croissance de 2, 2 % annuelle en moyenne ces 20 prochaines années. Ce qui amènera, à terme, le nombre de passagers à augmenter 1.7 fois.
  • Andrew Matters souligne que les compagnies d’aviation ont accusé une hausse de leurs coûts ces dernières années, couplée, néanmoins, à une augmentation des revenus également.
  • La hausse du prix des produits pétroliers ont, certes, eu une incidence sur les coûts des compagnies d’aviation. Néanmoins, les dépenses liées à la main-d’œuvre ont aussi influé sur la hausse des coûts.
  • Les revenus liés aux sièges ‘premium’ (première classe et classe affaire) influencent, de plus en plus, les profits des compagnies aériennes face aux sièges classe économique.
  • Les compagnie aériennes, dans leur ensemble, ont été profitables ces cinq dernières années. Néanmoins, une légère baisse de profitabilité est attendue cette année.
  • Il existe une disparité entre les différentes régions du monde dans le secteur. C’est l’Amérique du Nord et en particulier les Etats-Unis qui a le plus contribué aux revenus totaux du secteur en 2017 et ces dernières années. La région Asie-Pacifique a connu une croissance soutenue sur ce plan se classant à la deuxième place. La part de l’Afrique demeure très marginale.
  • L’Afrique demeure la seule région du monde ou le secteur de l’aviation enregistrera un perte (de 0, 3%) cette année.
  • Le secteur de l’aviation emploi quelque 6, 3 millions de personnes en Afrique et contribue à hauteur de USD 75, 2 milliards au Produit Intérieur Brut total du continent.
  • Les perspectives en Afrique sont « positives » dixit Andrew Matters. Ce dernier souligne, en effet, que c’est la région qui connaîtra la plus forte croissance du secteur dans les années à venir.
  • Les coûts en Afrique demeurent plus élevé que dans le reste du monde, surtout du fait des taxes.