Actu de l'ile Maurice
Actualités

Confusion autour d’une collecte de fonds pour aider une patiente

C’est sur Facebook que nous sommes tombés sur un message au sujet d’une collecte de fonds pour aider une dame ayant subi une mastectomie. Le post sur Facebook indique que la dame aurait besoin d’aide financière. La Comorienne, âgée de 41 ans, est actuellement admise à l’hôpital Jeetoo et elle a subi une ablation d’un sein. Le message sur Facebook souligne que la dame nécessite des fonds pour pouvoir faire son traitement de radiothérapie en Inde, car l’appareil est en panne à l’hôpital de Candos. Elle a besoin donc d’une somme de Rs 200 000 pour son traitement. La personne a aussi ajouté un numéro de compte bancaire pour ceux qui souhaiteraient contribuer pour la dame.

Nous sommes allés à la rencontre de la dame à l’hôpital. Elle était amère et peu accueillante. « Je ne souhaite faire aucune déclaration aux médias », nous a-t-elle lancé d’un ton agressif. Toutefois, après une brève conversation, elle nous avoue qu’elle n’a pas vraiment besoin d’aide.

Elle nous a fait comprendre que des démarches ont déjà été entreprises par l’ambassade comorienne, pour demander aux autorités de la Grande péninsule de s’assurer de sa prise en charge médicale.

La dame s’insurge contre le fait que son nom ait été cité sur Facebook sans sa autorisation. De plus, elle ajoute que la personne qui a publié ce message sur Facebook n’est jamais venue la rencontrer. « C’est un de ses amis qui est venu me voir, puis il a fait passer le message. La personne a ensuite publié ce cas sur Facebook. »

La Comorienne trouve cela inacceptable que son cas a été posté sur Facebook sans sa permission. Nous lui demandons encore une fois si elle a besoin de dons. « Si quelqu’un veut m’aider, qu’il vienne me voir ici à l’hôpital avant tout ».

Nous avons contacté la personne qui a publié ce message. Il insiste que la dame était bel et bien d’accord qu’on lui apporte une assistance. « Elle n’avait aucun souci à ce que j’utilise Facebook pour demander de l’aide », nous lance notre interlocuteur. Ce dernier pense qu’elle a subit des pressions, c’est la raison pour laquelle elle s’est rétractée. De plus, il nous raconte cette fois-ci que selon ses informations, il n’y a aucun souci avec l’appareil de radiographie à l’hôpital de Candos.

Nous avons sollicité l’attaché de presse du ministre Anwar Husnoo pour confirmer si l’appareil de radiothérapie est en panne. Malgré son agenda bien chargé, il nous a fait comprendre brièvement que « ce n’est pas le cas… »

Confusion autour d’une collecte de fonds pour aider une patiente