Actu de l'ile Maurice
Actualités

Vidhi Bekaroo: « Que l’enfant soit conseillé après des recherches sur son passé »

Vidhi Bekaroo: «Que l’individu soit conseillé après des recherches sur son passé»
L’adolescence, une phase où plusieurs jeunes se retrouvent en conflit avec leurs entourages.

L’adolescence, une phase déterminante, où plusieurs jeunes se retrouvent en conflit avec leurs entourages. Tentatives de vols,  bagarres…tels sont les délits pour lesquels ces mineurs se retrouvent dans des centres de réhabilitation ou des centres correctionnels.

Plusieurs facteurs sont énumérés pour expliquer la racine du mal, voire la vraie cause, derrière ces dérapages. Selon la psychologue Vidhi Bekaroo, la famille est la principale institution dans la vie d’un individu. « Dès le jeune âge, un individu apprend à se comporter à travers les gestes de son entourage. Il imite ses parents, adopte les comportements de son voisinage et ainsi se forge un caractère, » explique-t-elle. « Dans la plupart des cas, les jeunes commettant des délits, vu qu’ils ont été exposés à ces conditions de vie dès leur enfance. C’est pour cela que ces jeunes se tournent de plus en plus vers ces chemins, », souligne-t-elle.

Ainsi, lorsque ceux qui commettent ces délits sont pris en charge par des centres de réhabilitation, il est important que les responsables trouvent la source de leurs vices. L’accompagnement et le suivi doivent être assurés par des personnes formées. Toutefois, la psychologue souligne les qualités que doivent absolument  posséder.  Vidhi Bekaroo avance que, « les individus présents dans ce centre ont déjà plusieurs soucis. De ce fait, il est important que ceux qui les accompagnent fassent preuve de beaucoup de patience »

Or, certains du personnel n’ont pas les formations et caractères requis pour ces types d’accompagnement. Autres difficultés, ajoute la psychologue, sont les systèmes mises sur place dans les centres. « Les jeunes, commettant tous les types de délits, sont regroupés dans les mêmes espaces et reçoivent les mêmes aides et autres assistances. Or, ce n’est pas la meilleure approche», déplore la psychologue.  « Il faudra que l’individu soit conseillé après des recherches sur son passé, » elle note.

Vidhi Bekaroo: «Que l’individu soit conseillé après des recherches sur son passé»