Actu de l'ile Maurice
Actualités

Le reiki pour une guérison physique et de l’esprit

Flame_Of_Phoenix_Inside_News_1
Kamal Tolia reconnue mondialement comme une pratiquante experte en la guérison par la méthode reiki est allée à la rencontre de ces jeunes qui souffrent de déficience mentale.

Ne pas limiter la guérison à la médecine. C’est ce que le «reiki healing» est appelé à mettre en pratique. C’est quoi le reiki ? Le reiki est une thérapie d’origine japonaise effectuée sur les patients souffrant de douleurs à l’estomac, les maux de tête, l’insomnie entre autres en utilisant l’énergie vitale qui circule en nous. On ne fait généralement qu’imposer les mains là où la douleur se trouve dans le corps et méditer pour que l’énergie cosmique atténue la douleur. De ce fait, l’ONG de Flame of Phoenix avec à la tête Anishta Seesurrun, a décidé de s’associer à la célèbre, Kamal Tolia, une experte internationale en traitement de reiki au Kenya pour faire bénéficier de ce mode de guérison à des enfants et adultes souffrant d’un handicap à l’APEIM à St Luc, Curepipe (Association de Parents D’Enfants Inadaptés de l’île Maurice).

«Toutes les personnes handicapées souffrent également d’autres douleurs et de complications de santé. Par conséquent, souvent ils ne peuvent pas avoir recours à des soins médicaux tels que la chirurgie», explique Anishta Seesurrun en se référant à des cas dans le passé où des patients souffrant de ‘down syndrome’ ne pouvaient pas se faire opérer dus à des problèmes cardiaques. C’est dans cette optique que la présidente a contacté la direction de l’APEIM pour faire bénéficier d’un «free reiki healing session» à une quinzaine de jeunes de l’association.

Toutes les personnes handicapées souffrent également d’autres douleurs et de complications de santé.

En effet, sollicitée par Anishta Seesurrun, Kamal Tolia reconnue mondialement comme une pratiquante experte en la guérison par la méthode reiki est allée à la rencontre de ces jeunes qui souffrent de déficience mentale comme le ‘down syndrome’, l’autisme et les slow learners également pour une vingtaine de minutes de thérapie au centre de l’APEIM à Curepipe.

Paul Virassamy, manager de l’APEIM du centre de St Luc à Curepipe accueille positivement cette forme de méditation.

D’autre part, Paul Virassamy, manager de l’APEIM du centre de St Luc à Curepipe accueille positivement cette forme de méditation. Selon lui, cela fait beaucoup de bien aux personnes handicapées et elles aiment toutes les thérapies, que ce soit la musique, les massages, etc. Elles sont généralement très réceptives. «La rencontre s’est très bien passée. Nos jeunes ont très bien accueilli cette session de reiki. Ils se sont sentis plus relaxés et en confiance. Je suis totalement pour cette méthode de guérison car elle apporte beaucoup d’ondes positives autour de toute personne et pas seulement handicapée. La chaleur et la positivité que dégage Kamal Tolia est extraordinaire», déclare-t-il.

Le reiki pour une guérison physique et de l’esprit