Actu de l'ile Maurice
Judiciaire

Condamné à 1 an de prison, il est débouté en Cour Suprême

Condamné à 1 an de prison, il est débouté en Cour Suprême
Govind Vythilingum a été condamné à 1 an de prison et Rs 50 000 d’amende pour vol et fraude électronique

Govind Vythilingum a été débouté en Cour suprême. Il a été condamné à 1 an de prison et Rs 50 000 d’amende pour vol et fraude électronique. Il avait fait appel contre ce jugement de la Cour Intermédiaire.

L’accusé insiste que sa condamnation est « manifestly harsh and excessive ». Selon Govind Vythilingum, le magistrat aurait dû considérer son jeune âge et surtout le fait qu’il a un emploi. Il est d’avis que la Cour aurait pu lui infliger une autre sentence, à l’instar des travaux communautaires ou d’une forte amende au lieu d’une peine de prison. Il soutient qu’il est un « young appellant who has never served a sentence before ».

Les preuves révèlent que l’accusé avait volé une carte Visa et son pin code. Il avait utilisé cette carte bancaire pour faire des retraits à travers des guichets automatiques. Il avait, par la suite, effectué certains paiements. Dans son plaidoyer, Govind Vythilingum avait exprimé des remords pour son acte et avait indiqué à la Cour qu’il habite avec sa mère et travaille comme chauffeur.

Dans son verdict, le magistrat de la Cour Intermédiaire avait souligné que l’accusé avait pris l’engagement de rembourser la victime, mais qu’il n’a pas réussi à le faire. De plus, Govind Vythilingum avait des condamnations antérieures et qu’il n’avait pas « learned his lesson given that he has failed to mend his ways ».

« We are unable to find any fault with the approach and reasoning of the learned Magistrate », ont souligné les juges David Chan Kan Cheong et Gaitree Jugessur-Manna. Selon eux, la peine de prison était « fully justified ».

Ils ont aussi statué que Govind Vythilingum a à son actif plusieurs délits et que les condamnations moins sévères qui lui ont été infligées n’ont pas eu de changements positifs de sa part.

L’accusé « has failed to seize the opportunity given to him to mend his ways », ont fait savoir les juges David Chan Kan Cheong et Gaitree Jugessur-Manna.

Ils ajoutent que l’offense a été commise seulement deux mois après que Govind Vythilingum ait obtenu la liberté conditionnelle pour d’autres délits. Il s’était engagé à faire preuve de bonne conduite pendant une période de 3 ans. « He has clearly not made any effort to put a previous pattern of offending behind him », ont souligné les juges.

De plus, ces derniers affirment que la Cour Intermédiaire avait bel et bien considéré l’option de lui infliger des services communautaires. Cependant, cela n’aurait pas été justifié en prenant en considération le passé criminel de l’accusé.

Condamné à 1 an de prison, il est débouté en Cour suprême