89 ans de SAJ : Honneur au Mentor de la politique mauricienne…
Politique

89 ans de SAJ : Honneur au Mentor de la politique mauricienne…

Le ministre mentor, Sir Anerood Jugnauth célèbre ses 89 ans, ce vendredi 29 mars. A cet effet, une fête lui sera offerte par son Fan Club, au château de Labourdonnais, à Mapou. A cette occasion, une pléiade de personnalités seront invitées pour rendre hommage à celui, qui est l’un des témoins des négociations pour que Maurice gagne son indépendance en 1968.

Comme veut la tradition, l’ancien Premier ministre fera un discours pour l’occasion. Sa déclaration sera très attendue, d’autant plus que cet évènement fait suite à la démission de Vishnu Lutchmeenaraidoo, qui était son colistier dans la circonscription no 7 (Piton/Rivière-du-Rempart).

Cette cérémonie d’anniversaire sera un peu particulière pour « Rambo » surtout avec les évènements qui se sont succédé depuis le début de l’année avec l’avis consultatif en faveur de Maurice devant la Cour de Justice, à la Haye dans le dossier Chagos. Le combat pour récupérer les Chagos a toujours été son cheval de bataille. On se souviendra la plaidoirie de Sir Anerood, vêtu de sa toge, à la Haye, pour contester la décolonisation incomplète de Maurice et réclamer le retour immédiat de l’archipel des Chagos à la République.

On peut ne pas l’apprécier de par son appartenance politique, mais on ne peut que s’incliner devant son courage, sa détermination et sa lucidité, surtout à cet âge, alors que beaucoup auraient déjà rendu le tablier.

Brin d’histoire

Il est né le 29 mars 1930, à la Caverne, Vacoas. Il a étudié à l’école primaire de Palma avant d’entamer des études secondaires au Regent college et au New Eton College. En 1951, Anerood Jugnauth, avocat de formation, travaille au département de la justice. En 1964, il est élu au conseil municipal de son village.

Il intègre ensuite le Mouvement Militant Mauricien (MMM), dont il devient le président ainsi que secrétaire général. En 1982, suite au succès aux élections générales, il devient Premier ministre. Mais en 1983 ce fut la cassure du parti et la dissolution du parlement en 1983. Douze ministres, dont Paul Bérenger quitte le gouvernement.

C’est alors qu’il décide de créer son propre parti : le Mouvement Socialiste Militant (MSM). Dans ce contexte, le leader des Oranges contracte une alliance avec le Parti Travailliste de Sir Seewoosagur Ramgoolam et le Parti Mauricien Social-Démocrate (PMSD) de Gaëtan Duval. L’alliance Rouge-blanc-Blue remporte les législatives organisées en 1983. Son parti restera dans cette alliance au pouvoir jusqu’en 1987.

S’en suivra, en 1990, une nouvelle coalition avec le MMM de Paul Bérenger. Les deux formations politiques remporteront encore une fois les élections générales. Il devient Premier ministre, jusqu’à 1995.

De 1982 à 1995, sous le Prime ministership de Sir Anerood Jugnauth, Maurice a connu une évolution économique. On le surnommait d’ailleurs « le père du développement économique ». De 1983 à 1987, on parlait du boom économique avec la création de la Zone franche, qui a contribué à combattre le problème du chômage dans le pays. Ceux qui l’ont épaulé comme ministre des Finances se nomment : Paul Bérenger, Vishnu Lutchmeenaraidoo et Rama Sithanen.

La Cour Suprême rend légitime la nomination de SAJ comme ministre Mentor
Les juges ont tranché en faveur du ministre Mentor.

En septembre 2000, Sir Anerood Jugnauth sera de nouveau Premier ministre, pour trois ans, comme convenu avec son allié, Paul Bérenger, qui assumera les fonctions du chef du gouvernement pendant deux ans. Ensuite, il deviendra le président de la République. En 2012, il démissionne de ce poste. La raison ? Des désaccords avec plusieurs membres du gouvernement de Navin Ramgoolam.

En 2014, Sir Anerood Jugnauth fait son grand retour dans l’arène politique, et comme indépendant, il concocte une alliance avec le PMSD de Xavier-Luc Duval et le Muvman Liberater d’Ivan Collendavelloo. Il sera PM pendant trois ans.

Le 21 janvier 2017, à la télévision nationale, il annonce à la population sa démission comme Premier ministre. Pravind Jugnauth, le leader du parti majoritaire de l’alliance gouvernementale, prend le relais.

Ce sera sans doute sa dernière contribution à la politique mauricienne. Mais une chose est certaine : Sir Anerood Jugnauth a marqué de son empreinte l’avancement du pays.

89 ans de SAJ : Honneur au Mentor de la politique mauricienne…