Judiciaire

Arrestation arbitraire : Rundheersing Bheenick en Cour suprême aujourd’hui

Rundheersing Bheenick réclame des dommages de Rs 50 millions à l’Etat pour arrestation arbitraire. L’affaire a été appelée en Cour suprême ce mercredi 19 septembre. L’Acting Deputy Master Ratna Seetohul Toolsee devait écouter les arguments de deux parties.
Me Hervé Duval, l’avocat de Rundheersing Bheenick a souligné que la plainte avait été déposée dans les délais requis. De plus, il a précisé que son client a déjà donné toutes les informations nécessaires. Me Yvon Jean Louis qui représente l’Etat a expliqué à la Cour que la défense ne demande pas plus de renseignement à ce stade mais garde son droit de le faire à l’avenir.
L’Acting Master and Registrar a donc renvoyé l’affaire pour le 23 octobre 2018 pour que la défense termine son plaidoirie.
À noter que l’ancien gouverneur de la Banque de Maurice avait affirmé que ses droits avaient été bafoués. Rundheersing Bheenick avait été arrêté en février 2015 suite à une perquisition à son domicile. Les limiers de la CCID (Central Criminal Investigation Department) avaient eu des renseignements que Rundheersing Bheenick avait en sa possession des documents objets appartenant à la banque de Maurice. Rs 1 million avait aussi été saisi.
Arrestation arbitraire : Rundheersing Bheenick en Cour suprême aujourd’hui