Attachés de presse: mot d’ordre du PMO pour maintenir le statu quo
Des directives explicites, émanant du PMO ont été pour que les attachés de presse qui ont suivi leurs anciens ministres dans leurs nouvelles affectations soient appelés à retourner à leurs ministères respectifs, affirme un autre source dans les milieux gouvernementaux
Actualités

Attachés de presse: mot d’ordre du PMO pour maintenir le statu quo

Les attachés de presse ( «Advisers on Information Matters») sont appelés à rester à leurs postes respectifs, c-à-d aux ministères auxquels, ils sont affectés depuis l’avènement du gouvernement de l’Alliance Lepep en 2014, apprenons-nous des sources bien informées au bureau du Premier ministre. Des directives explicites, émanant du PMO ont été données pour que les attachés de presse qui ont suivi leurs anciens ministres dans leurs nouvelles affectations soient retournés à leurs ministères respectifs, affirme une autre source dans les milieux gouvernementaux.

“S’agissant les attachés de presse, personne ne bouge! C’est le statu quo”, affirme-t-on dans les milieux proches du PMO. “Il faut laisser les choses se décanter”, soulignent les mêmes sources. En revanche, exception faite aux nouveaux ministres, pouruvs de nouveaux porte-feuilles, qui pourront embaucher des attachés de presse de leur choix avec l’approbation, au préalable du Bureau du Premier ministre, par le biais du Government Information Service (GIS). Compte tenu de cette situation, certains nouveaux ministres, à l’instar de Kalpana Koonjoo-Shah, se retrouvent des attachés de presse, déjà en place, à l’instar d’Annabelle Volbert.

D’autres nouveaux ministres, à l’exemple Vikram Hurdoyal, Avinash Teeluck, Renganaden Padayachy, Bobby Hurreeram, Steven Obeegadoo, Alan Ganoo, Kavy Ramano, Sudhir Maudhoo, Deepak Balgobin ou encore Dr Kailesh Jagutpal, sont encore dans l’attente de la titularisation de leurs attachés de presse à leurs postes respectifs.

Selon nos recoupements, avec le maintien de Pravind Jugnauth au poste de Premier ministre, suite à la victoire de l’Alliance Morisien (MSM-ML-Plateforme Militante, Mouvement Alan Ganoo), suivie de la constitution d’un nouveau Cabinet ministériel, certains ministres qui ont changé de ministères en ont fait appel à leurs «Advisers on Information Matters» avec qui ils ont travaillé au cours du dernier mandat de bien vouloir les suivre.

«Il faut dire que cette situation a créé un certain désordre, voire une cacophonie au niveau de certains ministères. Certains ont même débarqué avec leurs anciens attachés de presse dans leurs nouvelles affectations. Une situation qui n’aurait pas plu au Premier ministre. Ce dernier a insisté pour maintenir le statu quo»,  apprenons-nous à l’Hôtel du Gouvernement.

A ce stade, parmi les noms qui sont les plus cités pour occuper le poste d’Adviser on Information Matters, on relève Shanmuga Allagapen (anciennement Radio plus), pressenti pour aller chez Bobby Hurreeram, Reema Tiwarimeetoo ( anciennement l’express), pressentie pour aller chez Vikram Hurdoyal…

Attachés de presse: mot d’ordre du PMO pour maintenir le statu quo