Actualités

Best Loser System : Ashit Gungah dénonce l’hypocrisie de l’opposition

Les débats entourant la Constitution (Amendment) Bill ont repris ce lundi 10 décembre à l’Assemblée nationale. C’est le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ashit Gungah qui a ouvert la balle.

Dans son discours, le ministre Ashit Gungah devait lancer : « It appears that some are trying to find excuses not to vote for the reform. But I still hope that the party who has always shown interest in electoral reform doesn’t miss the opportunity now. Because if it’s not done today, I wonder if it will ever be done in coming years».

C’est la raison, fait-t-il ressortir qu’il dit souhaiter « obtenir la majorité de 3/4 des votes». Ce sera, dit-il, « une très grande avancée pour notre pays et surtout pour la jeunesse mauricienne et sera un édifice de plus dans la construction et la consolidation de la nation mauricienne ».

Il dénonce ce qu’il appelle l’hypocrisie de l’opposition concernant le Best Loser System. Car, souligne-t-il, « nous savons tous qu’actuellement ce sont les leaders des partis qui ont le dernier mot sur le choix des candidats. Et ce sont parmi ces mêmes candidats que l’Electoral commission choisit les best losers ». Le membre de la majorité ajoute que pour lui, « un leader digne de ce nom doit être conscient des réalités politiques de notre pays. Il ne pourra se permettre de faire des mauvais choix quand il s’agit de la stabilité politique et sociale ».

Dans ce registre, il fustige les membres de l’opposition, Adrien Duval et Shakeel Mohamed. « Je pense que les questions et arguments soulevés par Adrien Duval et Shakeel Mohamed devraient être adressés à leurs leaders respectifs ». Il poursuit en se demandant si « If there is minority discrimination, they should asked their respective leaders, what did they do when they were in government. Ce n’est qu’en 2018, quand ils sont dans l’opposition qu’ils parlent de discrimination!».

Ashit Gungah a dit ne pas être sur la même longueur d’onde que certains membres de la Chambre qui ont exprimé des craintes sur la représentativité de toutes les composantes de la nation au niveau du Parlement. « Le projet de loi n’est pas discriminatoire envers telle ou telle communauté. Et avec la dose de proportionnelle et les ‘additionnal seats’, c’est une garantie que toutes les communautés seront représentées ou mieux représentées au Parlement », assure-t-il.

Il conclut par dire que l’« histoire retiendra que le Premier ministre actuel a eu le courage d’essayer de réformer notre système, il a pris tous les risques. Il y a eu des critiques et des arguments solides sur le projet de loi. Probablement on passera au vote ce soir, peut-être que le Bill sera adopté ou peut-être rejeté. A chacun d’entre nous d’assumer sa responsabilité envers les prochaines générations ».

Best Loser System : Ashit Gungah dénonce l’hypocrisie de l’opposition