Billet: le courant passe-t-il encore entre le coq et la clé?
Le courant passe-t-il encore entre le Parti Travailliste et le PMSD? Ou encore, on peut se demander si le courant passe vraiment entre le coq et la clé?
Actualités Politique

Billet: le courant passe-t-il encore entre le coq et la clé?

Le courant passe-t-il encore entre le Parti Travailliste et le PMSD? Ou encore, on peut se demander si le courant passe vraiment entre le coq et la clé? Dans la conjoncture actuelle, marquée par la crise sanitaire de la pandémie de Covid-19, tout laisse croire que tel n’est plus le cas. Et pourtant, le Ptr et le PMSD font partie deux principaux partis de l’opposition.

Adrien Duval a sur sa page facebook, mercredi 13 mai, posté ceci: “Nous avons besoin maintenant d’un leadership fort dans l’opposition plus que jamais. Boolell doit faire un U turn dans sa conduite en tant que leader de l’opposition, sinon nous sommes condamnés. L’avenir en dépend.” De par cette prise de position du fils du leader du PMSD, Xavier-Luc Duval, il est explicite que le fiston veut dicter au bout de la baguette, la démarche et les actions politiques d’Arvin Boolell, en tant que leader de l’opposition. Un leader de l’opposition, élu démocratique aux élections de décembre 2019 et investi dans son poste, selon les provisions de la Constitution. Comme quoi, Adrien Duval veut remettre en cause le pragmatisme d’Arvin Boolell, cela contrairement au dogmatisme, proné par d’autres.

Plus loin dans son poste, Adrien Duval ose faire des reproches au leader de l’opposition. Il accuse Arvin Boolell d’avoir volontairement accepté d’écourter les débats sur deux projets de loi, à savoir le Covid-19 Bill et le Quarantine Bill, soit l’octroi de 20 minutes à chaque parlementaire. “Pis encore, Boolell a accepté la proposition éhontée d’avoir deux orateurs…”, peut-on encore lire sur sa page facebook.

Ici encore, il est clair qu’Adrien Duval veut commander le leader de l’opposition et par extension la durée des débats à l’Assemblée Nationale. La question se pose: Adrien Duval agit-il tout seul ou serait-il le porte-parole de la direction du PMSD?

Or, selon les Standing Orders du Parlement, il incombe au Chief Whip de la majorité et le Whip de l’opposition, de concert avec le Speaker d’établir la liste des orateurs et le temps accordé à  chaque orateur lors des débats. 

Compte tenu de l’urgence de ces deux projets de loi susmentionnés, il est tout à fait normal que des arrangements ont été faits pour réduire le temps accordé à chaque parlementaire.

Nous considérons que cela relève d’une louable initiative de réduire ce temps de manière consensuelle. Une manière d’instaurer l’ordre et la discipline au sein de l’hémicycle. Cela d’autant plus que dans le passé, certains orateurs au Parlement n’ont cessé de nous rechasser avec de longues interventions à n’en plus finir lors des débats parlementaires.

Le vétéran, Arvin Boolell réagira-t-il face à ces remarques du jeune, Adrien Duval?

Billet: le courant passe-t-il encore entre le coq et la clé?