Blanchiment d’argent allégué: Denis Patrick Juganaden arrêté puis relâché sous caution
Ce dernier a été traduit en cour intermédiaire dans la matinée d'aujourd'hui, où une charge provisoire de blanchiment d’argent sous la clause 3(1)(a) de la Financial Intelligence and Anti-Money Laundering Act (FIAMLA)a été retenue contre lui.
Actualités Judiciaire

Blanchiment d’argent allégué: Denis Patrick Juganaden arrêté puis relâché sous caution

Agenda très chargé pour les limiers de l’ICAC aujourd’hui, jeudi 6 décembre. Ils ont procédé à l’arrestation de Denis Patrick Juganaden. Ce dernier a été traduit en cour intermédiaire dans la matinée d’aujourd’hui, où une charge provisoire de blanchiment d’argent sous la clause 3(1)(a) de la Financial Intelligence and Anti-Money Laundering Act (FIAMLA)a été retenue contre lui. Il a été relâché sous une caution de Rs 30 000 et une reconnaissance de dettes de Rs 500 000.

Suite à une dénonciation anonyme contre Denise Patrick Juganaden, l’ICAC a ouvert une enquête sur un appel d’offres qui avait été lancé par l’Agricultural Marketing Board (AMB)  en mars 2013. Le contrat portait sur l’approvisionnement de 392 tonnes d’oignons de Madagascar. C’est la compagnie Seven Sept Ltd, représenté par Denis Patrick Juganaden qui avait décroché ce contrat pour une somme d’environ Rs 6 millions (U$ 181 110).

Mais après avoir reçu seulement une partie de la livraison, l’équivalent de U$ 18 200, et ne voyant rien venir, l’AMB se rend compte que l’attestation de “certificat d’existence” de l’incorporation de Seven Sept Ltd à Madagascar présentée par Denise Patrick Juganaden est fausse.C’est à cet instant que L’ICAC s’est saisie de cette affaire dans laquelle l’enquête a démontré que ce dernier avait utilisé la somme allouée pour rembourser des dettes et financer les projets de rénovation de ses propriétés.

Denis Patrick Juganaden arrêté pour blanchiment d’argent