Bodha: « Le pont de Sorèze nécessite Rs 155 M additionnelles sur Rs 2,5 milliards, soit 3% pour être consolidé »
c’est la réponse donnée par le ministre des Infrastructures et des Transports terrestres, Nando Bodho, suite à une question parlementaire du député Reza Uteem, à l’Assemblée nationale, mardi 13 août.
Actualités

Bodha: « Le pont de Sorèze nécessite Rs 155 M additionnelles sur Rs 2,5 milliards, soit 3% pour être consolidé »

« Les travaux à Pont Fer avancent bien. Les travaux à Soreze vont bien. Les travaux à Coromandel se déroulent bien. En ce qui concerne le pont, nous aurions pu rester avec ce que nous avons, mais ensuite, quand nous avons vu en détail quelle était la cohérence du sol et le fait que sur les falaises, nous pourrions avoir des chutes de roches et les enfoncements pourraient être consolidés, mais c’est Rs155 M sur Rs2,5 milliards soit 3%. C’est pourquoi nous avons changé, nous avons opté pour cette option, car nous croyons que la base sera plus forte »: c’est la réponse donnée par le ministre des Infrastructures et des Transports terrestres, Nando Bodho, suite à une question parlementaire du député Reza Uteem, à l’Assemblée nationale, mardi 13 août.

Le député Uteem a voulu obtenir des renseignements sur l’évolution des travaux sur l’échangeur de Sorèze par rapport à la route reliant Coromandel à Sorèze.

Le ministre Bodha a dit avoir été informé par la RDA que le contrat pour la construction de l’échangeur de  Pont Fer/ Jumbo, celui de Dowlut, ainsi que la bretelle A1-M1, reliant Coromandel à Sorèze ont été alloués à un Joint-Venture Transinvest-GCCBouygues – Jonction VSLi & A1-M1 Link Rd Joint Venture Ltd, le 23 février 2018.

Souligant que les travaux ont débuté sur le site le 6 avril 2018, le ministre des Infrastructures publiques et des Transports terrestres a affirmé: « Je suis informé que la Korea Expressway Corporation avait fait la conception sur la base de toutes les enquêtes effectuées avant l’appel d’offres. Après l’octroi du contrat, de nouvelles enquêtes ont été menées sous la supervision de la KEC par le contracteur, conformément à ses obligations contractuelles. Les enquêtes détaillées ont révélé la présence d’un sol et des strates faibles, situées sous la fondation du pont proposé et les lignes de rupture possibles sur les 2 falaises de la vallée de la Rivière Grand Nord-Ouest. »

Par conséquent, a-t-il indiqué le fondement initial de l’appel d’offres a dû être remplacé « from spread footings to bored piles ».  En outre, afin de minimiser les risques pour le pont en raison de l’instabilité potentielle de la falaise, les pairs du pont ont également été éloignés de 20 m des falaises, à l’intérieur de la vallée, a-t-il souligné.

« Le pont modifié a maintenant une longueur totale de 330 m et comporte trois travées de 100 m, 130 m et 130 m. Cela est nécessaire pour atténuer la faiblesse du sol et les risques de formation de falaises », a soutenu Nando Bodha.

« Le pont doit peser 24 000 tonnes, Chaque pilier doit peser 9 000 tonnes et les 2 bases doivent peser 6 900 tonnes », a précisé le ministre Bodha

Pour ce qui est de l’instabilité qui aurait pu affecter les performances à long terme du pont, il a fait remarquer qu’une décision a été prise en concertation avec tous les experts, l’ARQ, le professeur Mayan, le Dr Kim, le KEC et le contracteur à accomplir trois tâches:

(i) déplacer les pairs centraux qui ont 90 m de hauteur dans la vallée; (ii) changer les fondations en pieux; chaque pile reposera sur 50 piles avec un bouchon de 25x40m, c’est la base, et (iii) renforcer les culées, compte tenu du risque d’instabilité des falaises.

Ainsi, il a souligné que ces travaux supplémentaires approuvés par le Central Procurement Board (CPB) et par le Cabinet coûteront autour de Rs155 M « vont certainement améliorer la résilience du pont. »

Aussi, il a dit d’avoir été informé que la bretelle A1-M1 comprend trois composantes: (i) le viaduc de Chebel; (ii) l’échangeur de Soreze, et (iii) le pont lui-même.

Le ministre Bodha a énuméré les différents travaux qui sont en cours sur le terrain. Outre les travaux sur le viaduc de Chebel qui ont déjà commencé, les travaux de conservation et de boulochage sont terminés; le renforcement du chapeau de pieu est en cours et déplacement des utilitaires se poursuit.

« Les travaux à l’échangeur de Soreze sont également en cours; le dégagement du chantier, les travaux de remblai sont en cours, la construction du ponceau est en cours, le remplacement des services publics est en cours de progrès », a-t-il souligné.

Pour ce qui est du pont lui-même, le ministre Bodha a souligné que la conception détaillée finale est réalisée par le contracteur et KEC, le déblayage et l’établissement du site étant terminés, des travaux d’excavation pour culées à Chebel sont en cours, les travaux dans la vallée de la Grand River Nord-Ouest ont été achevés et les travaux de boulochage de la base commenceront à la mi-septembre.

« Le pont doit peser 24 000 tonnes, Chaque pilier doit peser 9 000 tonnes et les 2 bases doivent peser 6 900 tonnes », a précisé le ministre Bodha.

Bodha: « Le pont de Sorèze nécessite Rs 155 M additionnelles sur Rs 2,5 milliards, soit 3% pour être consolidé »